Aller au contenu principal

L’agriculture est par définition environnementale

Philippe Roy, secrétaire général adjoint de la Fnsea 63, a été nommé responsable du groupe environnement du syndicat.

L a Fnsea 63 est présente sur les dossiers liés à l’environnement. Afin de structurer ses interventions dans ce domaine, elle a créé ce groupe pour travailler objectivement et efficacement à ce sujet.

 

Quelle est votre vision d’une certaine opposition entre l’environnement et l’agriculture ?

Philippe Roy : Aujourd’hui, on déconnecte complètement ces deux domaines alors que l’agriculture participe activement à la préservation de la biodiversité, à l’entretien et à l’ouverture des paysages. Pour preuve, dans certains fossés de Limagne, la qualité de l’eau permet la pousse de cresson. Cette plante est le témoin direct d’une bonne qualité d’eau dans des zones de production céréalière. Sans le travail agricole, la nature se transformerait en une vaste friche. L’opinion publique doit être consciente des efforts consentis par le monde agricole pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. Pour faire une comparaison parlante, la proportion d’insecticide utilisée contre les poux sur la tête de nos enfants est plus importante qu’à l’échelle d’un hectare !

Il faut rétablir le dialogue entre l’agriculture et l’environnement au lieu de systématiquement les opposer.

 

Quel avenir ? Quelles solutions ?

P.R : Le nombre d’agriculteurs diminue alors que la population augmente. Faudra t’il retourner à la cueillette ? Cela risque de changer radicalement le mode de vie des citadins ! La mondialisation nous demande de faire toujours plus et mieux avec moins de moyens. Les limites vont être atteintes.

Les agriculteurs doivent être maître d’œuvre sur leur territoire et ne pas être exclus des décisions prises. Pour cela, ils doivent faire partie des commissions afin d’apporter leurs connaissances du terrain et éviter que des décisions dénuées de bon sens soient prises et sclérosent la production.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole