Aller au contenu principal

Congrès Udsea
L’agriculteur est un acteur rural et un acteur économique

Le 10 décembre dernier, 130 délégués et invités de l’Udsea participaient au congrès annuel du syndicat dans la foulée des sections spécialisées qui se réunissaient le matin.

Le congrès a été largement consacré aux débats sur l’avenir des productions et sur le rôle et la reconnaissance de l’agriculteur comme acteur rural et économique. De même, les difficultés économiques de certains secteurs d’élevage étaient omniprésentes.

 

Des acteurs ruraux reconnus

 

Pour Patrick Trillon, l’agriculteur doit être reconnu dans son rôle de gestionnaire des territoires et comme producteur de richesses. Dans ce sens la nouvelle Pac devra comporter «un premier pilier pour être respecté en tant qu’acteur économique et un deuxième pilier qui reconnaît les efforts réalisés par les agriculteurs ». Cette double ambition doit être soutenue localement par les pouvoirs publics et les collectivités territoriales. Sur ce point, le Préfet Patrick Stefanini rappelle que le Scot du Grand Clermont sera revu, à sa demande, dans le but de «diviser par deux la consommation de surfaces agricoles » par rapport à la première version. Un acte régalien majeur, applaudi par les adhérents de l’Udsea. De même, il s’engage à favoriser la concertation avec la profession dans la préparation des règlements sur l’eau en 2011. Il souhaite limiter les impacts sur l’agriculture et rendre les contraintes dans les zones de captage d’eau potable « strictement proportionnées aux enjeux ».

 

 

Servir l’économie productive

 

Lors de son allocution de clôture, le Préfet de Région et du Puy-de-Dô-me présentait sa volonté de « se donner les moyens de défendre l’économie productive ». Pour illustrer cette volonté de soutenir l’acte de production, il s’appuyait sur un certain nombre de ses interventions au niveau départemental ou régional : le réseau d’irrigation de l’Asa de Montgacon ou la promotion des Aop fromagères d’Auvergne.

Des propos qui rejoignaient ceux du président Trillon demandant à l’Etat d’avoir le souci constant de donner de la compétitivité à l’agriculture du Puy-de-Dôme à l’image de ce qui a été fait avec les Plans de développement laitiers. Il demandait également d’élargir cet objectif au plan national par une application pragmatique des directives européennes qui ne doivent pas pénaliser davantage la compétitivité française au plan intra-européen.

 

 

Le dégagement de viande bovine vers la Russie est opérationnel

 

Autre temps fort de ce congrès, le Préfet Patrick Stefanini, informait le congrès que le ministre de l’agriculture fera des annonces importantes au sujet de la crise bovine. Aujourd’hui, les décisions prises par l’ensemble des partenaires ne connaissent « qu’un tout petit début d’application ». Et depuis la suspension des actions syndicales de la Fnsea et de la Fnb, les mesures de dégagement de viande vers l’export sont très attendues par la filière pour redonner un peu de souffle au marché. « Le ministre a conclu un accord avec la Russie et levé les barrières sanitaires à l’exportation de viande bovine» annonçait le Préfet. C’est une bonne nouvelle pour les éleveurs et pour tous ceux qui vivent de la vente de bovins pour la boucherie ou pour l’engraissement.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole