Aller au contenu principal

Lait
Lactalis ferme la Fromagerie Roussel

L’usine Lactalis à Laqueuille fermera ses portes très prochainement. Le lait sera transféré sur l’usine de Riom ès Montagne dans le Cantal et sur celle de Balbigny dans la Loire.

Restructuration oblige, le groupe laitier Lactalis basé à Laval, en Mayenne, a décidé la fermeture de son site industriel de Laqueuille spécialisé dans la fabrication de Fourme d'Ambert, de Bleu d'Auvergne et de Bleu de Laqueuille. Le lait sera désormais acheminé sur les sites de Riom ès Montagne pour la transformation en Bleu d'Auvergne, et de Balbigny pour celle de la Fourme d'Ambert. « Suite à différentes réunions que nous avons eues avec les représentants du groupe Lactalis, les producteurs ont eu l'assurance que tout le lait continuerait à être collecté dans les mêmes conditions (soit 30 millions de litres pour 150 producteurs) et que le groupe poursuivrait son travail avec l'interprofession au niveau de la grille de paiement » explique Pascal Servier. Le président de la Fédération départementale des producteurs de lait (Fdpl) juge cependant « regrettable » que l'usine qui a vu naître le Bleu d'Auvergne grâce à l'enfant du pays, Antoine Roussel, soit obligée de s'effacer. « C'est une page de l'histoire locale qui se tourne. C'est aussi un coup dur pour l'économie du canton et la dizaine de salariés qui travaillait sur le site de Laqueuille "

Interview


Jean-Marc Boyer, Conseiller général de Rochefort-Montagne, Maire de Laqueuille

Comment réagissez- vous à l'annonce de la fermeture de la laiterie de Laqueuille ?
Cette décision prise par le groupe Lactalis est catastrophique pour la commune, le canton et pour les neuf salariés de la Fromagerie Roussel. Elle est par ailleurs en complète contradiction avec la notion de développement durable et le contexte de hausse des prix du pétrole ; à croire que le carburant n'est pas assez cher aujourd'hui pour les grands groupes dont les décisions sont essentiellement guidées par une logique comptable.
Cette délocalisation décrédibilise par ailleurs l'appellation d'origine contrôlée. Le mot AOC n'a plus de signification à partir du moment où la production fromagère est arrachée de son territoire...

De quelle manière la commune gère ce départ ?
Le conseil municipal a reçu de plein fouet cette décision. Très vite nous avons demandé à rencontrer les représentants de Lactalis afin de les mettre devant leurs responsabilités. En direction des salariés touchés par cette fermeture, nous avons obtenu que le groupe laitier s'engage aux côtés du conseil municipal à trouver des solutions de reconversion ou de formation. Sur la question du devenir de la laiterie, nous avons demandé à Lactalis, propriétaire du site, de l'outil et des anciennes caves Roussel, d'étudier rapidement des solutions de reprise ou de reconversion afin que la commune n'ait pas à subir le triste spectacle d'une friche industrielle. Enfin, une autre de nos préoccupations était que Lactalis s'en aille en laissant une image intacte du berceau d'origine du Bleu d'Auvergne.
Je rappelle en effet que c'est Antoine Roussel, enfant du pays, qui a inventé le fromage bleu de laqueuille! Et en balayant ainsi la Fromagerie Roussel, Lactalis casse les racines de notre commune .

Comment voyez-vous l'avenir ?
Je suis très inquiet. Car si un groupe comme celui-ci est capable de stopper une usine unilatéralement sur la base de simples principes économiques, il sera tout aussi capable demain d'arrêter la collecte pour d'autres raisons tout aussi fallacieuses. Et je crois que les producteurs devraient être vigilants sur ce point !
L'outil de Laqueuille n'était pas du tout obsolète. Il avait été refait à neuf il y a 5 ans et deux caves avaient été installées à l'intérieure de l'usine. Mais il se trouve qu'entre temps Lactalis a racheté une unité de production à Balbigny et aujourd'hui pour des raisons de rentabilité, ils ont préféré sacrifier la laiterie du pays au profit d'une autre...

 

Zoom...


Lactalis est un groupe familial laitier basé dans la Mayenne à Laval. Il a démarré en 1933 avec André Besnier qui , à l'époque, employait 1 salarié et collectait 35 litres de lait.
75 ans plus tard, Lactalis est le 1er groupe fromager français et européen et le 2ème groupe laitier mondial. Il emploie 33 500 personnes et possède 125 unités industrielles dans le monde.
Son chiffre d'affaires en 2007 est de 9,6 Mds d'euros, dont 54% réalisé hors de France.
Il collecte 5,5 Mds de litres de lait en France, 2,6 Mds en Europe et autres pays et 1 Mds aux Etats-Unis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole