Aller au contenu principal

L'accueil à la ferme a fait le plein cet été

L’association Accueil à la Ferme rassemble des agriculteurs proposant le gîte et le couvert, visite de la ferme et produits transformés par leur soin pour le plus grand bonheur des touristes.

L’année 2015 et son été caniculaire ont permis aux agriculteurs d’Accueil à la Ferme de faire le plein. L’association s’inquiète tout de même devant la baisse du nombre de logements.

Créée en 1975, l’association Accueil à la Ferme compte aujourd’hui 69 adhérents. Transformation fromagère, hébergement, découverte des fermes, ils proposent une pléiade d’activités à des touristes toujours séduits par leurs formules. «Ils sont toujours demandeurs pour visiter les fermes, d’y dormir et d’en déguster les produits. Les ateliers de fabrication, type fromager, plaisent énormément. La vente de produits fermiers est elle aussi en augmentation. Les fermes pédagogiques fonctionnent elles aussi très bien et ce quelque soit l’année et la météo. La seule chose qu’il manque à notre réseau pour répondre pleinement à la demande se sont les hébergements» explique Agnès Valleix, la présidente.

 

Manque de logements

Les producteurs fermiers sont nombreux à s’être investis dans la vente directe. A contrario, les gîtes ou chambres d’hôtes sont quant à eux bien plus limités. La suppression des aides à la création ou à la modernisation de ces logements touristiques, ainsi que la charge de travail que demande leur gestion, en seraient les principales causes selon Agnès Valleix. «La forte diminution des aides pour les gîtes et les campings ainsi que les normes drastiques et coûteuses n’incitent pas les agriculteurs à se diriger vers l’hébergement. De plus, tous les agriculteurs qui ouvrent leurs portes, investissent certes des sommes importantes mais aussi beaucoup de temps. C’est un deuxième métier dans lequel il faut avoir la bosse du commerce.»

Année favorable au tourisme

Après une année touristique 2014 en demi-teinte en raison de la météo capricieuse, la canicule de cet été a permis aux agriculteurs du réseau de se rattraper. Une saison marquée entre autre par les manifestations des agriculteurs dans toute la France. «Les gens ont posé beaucoup plus de questions que d’ordinaire. Ils ont demandé pourquoi les agriculteurs en arrivaient à bloquer les routes». L’accueil à la ferme est à la fois vecteur de messages auprès du grand public et transmetteur des savoir-faire. Les fermes pédagogiques en sont le parfait exemple avec la découverte des animaux et des métiers de la ferme (transformation fromagère…).

Ces activités de tourisme sont également une bonne diversification pour les exploitations situées en zones touristiques. Elles permettent, comme le souligne Agnès Valleix, d’avoir un revenu supplémentaire et de créer une activité pour les conjoints. «Une activité d’accueil à la ferme que se soit la transformation fromagère, l’hébergement ou les visites sont souvent développés pour les conjoints afin qu’ils travaillent sur place».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole