Aller au contenu principal

Soutien
La Région au chevet des Cuma

La Région accompagne les Cuma dans leurs investissements, à l'image de la coopérative de Tortebesse qui a bénéficié d'une aide de 20 000€ pour l'achat d'une tonne à lisier équipée de pendillards.

La Cuma de Tortebesse a bénéficié d'une subvention de 20 000€ de la Région pour l'achat d'une tonne à lisier équipée de pendillards.

La Région AuRA apporte son soutien aux Cuma du Puy-de-Dôme à travers des aides aux investissements. La Cuma de Tortebesse a ainsi bénéficié cette année d'une subvention de plus de 20 000€ pour l'achat d'une tonne à lisier de 1 850 litres, équipée de pendillards. Cet achat met en lumière l'importance du collectif dans l'acquisition de matériel et de l'accompagnement par les localités.

9 millions d'euros de subvention Région et Feader

La Cuma de Tortebesse a été créée en 2001. Elle rassemble aujourd'hui une trentaine d'adhérents, tous en polycultures-élevage, répartis de Briffons jusqu'à Saint-Sauves-d'Auvergne. Dès ses premières années de mise en service, la coopérative s'applique à investir dans du matériel répondant aux besoins de ses adhérents. Une ensileuse, deux pulvérisateurs, quatre bennes et quatre plateaux à fourrage, un tracteur, plusieurs semoirs (maïs et céréales)... la liste est longue. La Cuma pousse la coopération jusqu'à faire de l'inter-Cuma avec la coopérative de Pontgibaud. La structure bénéficie également d'un bâtiment et d'un atelier, le tout réalisé conjointement avec la commune de Tortebesse. La mairesse et conseillère régionale, Yannick Bony, salue l'engagement des agriculteurs. " Les Cuma participent au maintien du maillage agricole dans nos territoires. Elles offrent des solutions tant aux agriculteurs bien installés qu'aux nouveaux arrivants. Je pense que dans les secteurs où les coopératives sont dynamiques, le renouvellement des jeunes est favorisé. La Région en est consciente, c'est pourquoi elle renouvelle et renforce chaque année son soutien auprès des CUMA."  La Région a en effet augmenté, cette année encore, son budget dédié à l'agriculture. Parmi les 100 millions d'euros alloués, "environ 30% sont destinés aux Cuma" d'après la conseillère. Un accompagnement "indispensable" pour Jérôme Arnaud, président de la FD Cuma 63 et président de la Cuma de Tortebesse. "Le prix du matériel explose. Sans ces subventions, les Cuma ne pourraient pas renouveler leur matériel aussi régulièrement tout en maintenant des coûts abordables pour leurs adhérents."

Sans aide, pas de matériel

La nouvelle tonne à lisier de la Cuma de Tortebesse est l'exemple même. D'une capacité de 1 850 litres, les adhérents l'ont choisie pour son volume et son équipement optionnel : les pendillards. Ces derniers limitent les nuisances olfactives ainsi que la volatilité de l'azote contenu dans les effluents. Ce matériel innovant a malgré tout un coût : 95 000€. Sans les subventions, Jérôme Arnaud est formel, " il aurait été inaccessible pour la Cuma".
Pourtant, ce nouvel outil va permettre aux adhérents de la coopérative de gagner du temps et de l'argent. "Au prix de l'engrais aujourd'hui, si on économise seulement 30 unités d'azote c'est toujours ça de pris." Les adhérents font désormais le pari d'acquérir du matériel permettant d'optimiser les apports d'intrants. "L'objectif est d'atteindre l'autonomie des exploitations." Les aides de la Région les accompagnent comme celles de l'État. La coopérative a ainsi deux dossiers au plan de relance pour l'achat d'un épandeur d'engrais avec pesée intégrée et un semoir de semis direct. "Les adhérents ont la volonté commune de s'orienter vers la conservation des sols mais pour ça, il faut du matériel adapté."

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le jeu "La Grange" est une représentation simplifiée d'un territoire d'élevage. Son objectif est la co-construction par les joueurs d'une grange qu'ils devront faire évoluer au fil du temps, des contraintes et des souhaits partagés.
GAMAE : des jeux sérieux pour répondre à de sérieux enjeux
L’INRAE présente GAMAE, la première plateforme française de ressources scientifiques et techniques dédiée aux « jeux sérieux »…
Co-président du concours, Jean-Claude Faure est éleveur de charolaises au sein du GAEC des Deux villages et conseiller municipal de la commune.
Ce week-end a lieu le 35ème concours charolais de St-Gervais
La 35ème édition du concours interdépartemental charolais de Saint-Gervais d’Auvergne aura lieu les 5 et 6 novembre…
Sécheresse plans de maïs
Le département du Puy-de-Dôme reconnu pour les calamités agricoles
Une partie du Puy-de-Dôme reconnue au titre des calamités agricoles avec 158 communes concernées. Les demandes d'indemnisation…
Bâtiment d'élevage
Visites de bâtiments : une étape cruciale
Les portes ouvertes bâtiments, organisées par l’EDE et la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, auront lieu les 8, 9 et 18…
Durant la période qui précède la reprise de l’exploitation, Sylvain investit l’argent qu’il gagne dans son futur cheptel de vaches Aubrac.
Une transmission hors-cadre familial réussie !
Jean-Louis Lescure, exploitant retraité depuis octobre 2021, a eu la chance de trouver un jeune repreneur pour son exploitation.…
Méthaniseur
Méthanisation : solution d’avenir en milieu agricole
Bertrand Duprat, agriculteur méthaniseur et vice-président de l’association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF),…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole