Aller au contenu principal

La réforme du TODE impacte le Puy-de-Dôme

Environ 150 agriculteurs, originaires de toute la région Auvergne-Rhône-Alpes, étaient présents à Valence lors de cette opération.

Les exploitations agricoles du département emploient de la main d'oeuvre saisonnière et seront impactées par cette évolution des charges sociales. Cela concerne notamment les systèmes en productions végétales où de nombreuses embauches sont faites sur la saison des récoltes pour des travaux sur la castration des maïs, la conduite d'engins pour les moissons, la récoltes de pommes de terre, le tri des oignons, le bâchage de betteraves, les vendanges... mais pas seulement.
Appliquée à la seule filière maïs semence, cette mesure couterait près de 400 000 € aux exploitations du département sans aucune compensation. En effet, environ 4000 ha sont castrés à la main à raison de 60 h de travail en moyenne par hectare, d'après le syndicat des maïs semence.
C'est la raison pour laquelle dès cet été, la FNSEA 63 s'est mobilisée pour informer les Parlementaires sur cette problématique et les sensibiliser à la nécessité de la mise en place d'un dispositif de remplacement du TODE.

Communiqué FNSEA 63

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie.
Une chèvrerie au service de son éleveuse
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie et un local de transformation pour augmenter sa production de fromages…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole