Aller au contenu principal

La réforme du TODE impacte le Puy-de-Dôme

Environ 150 agriculteurs, originaires de toute la région Auvergne-Rhône-Alpes, étaient présents à Valence lors de cette opération.

Les exploitations agricoles du département emploient de la main d'oeuvre saisonnière et seront impactées par cette évolution des charges sociales. Cela concerne notamment les systèmes en productions végétales où de nombreuses embauches sont faites sur la saison des récoltes pour des travaux sur la castration des maïs, la conduite d'engins pour les moissons, la récoltes de pommes de terre, le tri des oignons, le bâchage de betteraves, les vendanges... mais pas seulement.
Appliquée à la seule filière maïs semence, cette mesure couterait près de 400 000 € aux exploitations du département sans aucune compensation. En effet, environ 4000 ha sont castrés à la main à raison de 60 h de travail en moyenne par hectare, d'après le syndicat des maïs semence.
C'est la raison pour laquelle dès cet été, la FNSEA 63 s'est mobilisée pour informer les Parlementaires sur cette problématique et les sensibiliser à la nécessité de la mise en place d'un dispositif de remplacement du TODE.

Communiqué FNSEA 63

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole