Aller au contenu principal

Production ovine
La reconquête entre dans sa phase opérationnelle

La fédération régionale ovine s’est réunie, la semaine dernière, à Aubière. L’occasion de faire le point sur la déclinaison en Auvergne du programme « reconquête ovine »..

Pierre-Guillaume Grisot a réexpliqué les grandes lignes du projet
« reconquête ovine ».

Depuis 2000, la production ovine régionale a perdu plus du tiers de ses brebis et de ses éleveurs. Triste tableau pour une filière qui valorise pourtant bien ses produits, mais qui structurellement souffre depuis des années d’un déficit de soutien européen.

Le bilan de santé de la Pac est venu l’an dernier corriger cette injustice. 7 200 euros (1), c’est en moyenne le gain généré par ce bilan de santé pour un troupeau moyen de 100 brebis.

De quoi redonner du cœur à l’ouvrage à une filière, qui du coup s’est engagé dans un processus de reconquête depuis le début de l’année dernière.

Cette reconquête se décline en trois grandes priorités : l’apport de réponses techniques aux éleveurs, la sensibilisation et la formation des jeunes et la communication.

« Les ambitions majeures du programme, piloté par la fédération nationale ovine (FNO), sont de proposer une formation améliorée pour la future génération d’éleveurs, une meilleure diffusion des acquis et des innovations techniques et un appui technique mieux adapté aux nouveaux enjeux», résume Michèle Delesvaux, présidente de la Fédération régionale ovine. Les établissements d’enseignement agricole et l’ensemble des organismes de la recherche et du développement sont associés pour mener des actions concrètes, telles que les Ovinpiades des jeunes bergers, des formations spécifiques sur telles ou telles thématiques.

En Auvergne, des actions se poursuivent, d’autres devraient émerger prochainement.

Vous êtes éleveurs, techniciens…la reconquête a son site, n’hésitez pas à y aller faire un tour,

www.reconquete-ovine.fr

 

(1)Sans compter la prime herbagère

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole