Aller au contenu principal

Vendanges
La récolte bat son plein dans le Puy-de-Dôme

Les vignerons sont au travail et ont déjà récolté une bonne partie des chardonnays et des pinots. Ils espèrent un temps clément pour la suite de la récolte.

Al’issue des contrôles de maturité effectués chaque semaine, le ban des vendanges a été fixé cette année pour les Côtes d’Auvergne au 15 septembre 2006 pour le chardonnay et le pinot, au 22 septembre 2006 pour le gamay. Ces dates sont quasiment identiques à celles choisies lors du millésime 2005. La plupart des vignes de chardonnay et de pinot ont été récoltées sous le soleil la semaine dernière. Après les pluies de ce week-end, les vignerons espèrent une accalmie pour poursuivre leur travail et encuver leurs gamays.

 

Des maturités comparables à celles de 2005
Les analyses effectuées par la Fédération Viticole et la Chambre d’Agriculture du Puy-de-Dôme mettent en évidence une maturité très avancée des raisins. Les teneurs en sucres dépassent bien souvent 200 g/l de moût, soit un titre alcoométrique proche de 12 %. Certaines parcelles ont même déjà été récoltées autour de 14 % !
Les teneurs en acides restent néanmoins soutenues, garantissant à la fois un bon équilibre aux futurs vins, et également une bonne résistance à la pourriture des raisins non encore récoltés.
Les baies sont riches en potassium (qui viendra partiellement neutraliser cette acidité), mais plutôt pauvres en azote assimilable : les levures pourront éventuellement en manquer pour leur développement, et les fermentations devront être surveillées attentivement.

 

Un millésime prometteur
Excepté cette carence possible en azote assimilable, tous les voyants sont au vert pour les vinifications 2006 : l’état sanitaire des raisins, leur richesse en composés phénoliques (raisins rouges) et leur bon équilibre sucres-acides laissent augurer des vins harmonieux et riches. Ils pourraient se rapprocher de ceux du millésime 2005, avec moins de vivacité cependant : les pH et les teneurs en potassium sont cette année supérieures.
Il faudra patienter jusqu’au début du mois de novembre pour découvrir les premières cuvées de vin de pays du Puy-de-Dôme, et début décembre pour les premiers Côtes d’Auvergne 2006...

Le Puy-de-Dôme fier de ses vignerons
Annie Charmensat, viticultrice à Boudes a reçu sur son exploitation, Jean-Yves Gouttebel président du Conseil général du Puy-de-Dôme, accompagné de plusieurs élus. Une rencontre qui a permis de voir à l'oeuvre des vendangeurs, de faire le point sur 6 années de politique de l'assemblée départementale, en faveur de la filière viticole. Annie, en la matière, a bénéficié d'aides sur l'aménagement de son caveau de dégustation, et sur la restructuration de ses vignes, qui grimpent (pentes parfois à 45° !) sur des flancs de coteaux très ensoleillés, et dont certaines atteignent l'âge vénérable de 100 ans.
Jean-Yves Gouttebel a souligné l'engagement de l'assemblée départementale, depuis 2001, dans l'aide à la replantation des vignes: 90 ha 70 a, ainsi que l'appui pour la rénovation -structuration : 132 ha 70 a. Il a réaffirmé le soutien des élus, sur le dossier de demande d'AOC pour les Côtes d'Auvergne, déposé par la Fédération viticole du Puy-de-Dôme en partenariat avec différents organismes agricoles du département.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les bâtiments agricoles ont été la cible de grêlons de la taille parfois supérieure à une balle de tennis. De nombreux dégâts sont à déplorer également sur les cultures et l'herbe.
Grêle et orages : les épisodes de trop !
Le Puy-de-Dôme a été touché le week-end de la Pentecôte par de violents orages qui ont détruit des cultures et endommagé…
Tournée calamités des Combrailles : un point de départ pour bâtir le dossier « calamités ».
Grêle : et après ?
Alors que les orages de grêle ont dévasté cultures et bâtiments le week-end de la Pentecôte, les agriculteurs éprouvés par ce…
En l'espace de 24 heures, deux vaches de Patrick Boyer ont été dépecées par les vautours dont une où la mort de l'animal n'est pas certaine avant l'intervention des charognards.
Les vautours réapparaissent près d’Égliseneuve-d'Entraigues
Les vautours fauves ont refait leur apparition dans le Puy-de-Dôme près d'Égliseneuve d'Entraigues où Patrick Boyer, éleveur de…
Lors de l’assemblée générale de la section auvergnate d’Unisylva à Brioude, la coopérative forestière est revenue sur le contexte actuel exceptionnel qui marque la première hausse significative des prix depuis plus de 30 ans.
Les marchés forestiers à des niveaux historiques
La coopérative forestière Unisylva clôture l'année 2021 sur un bilan positif grâce à un contexte exceptionnellement favorable au…
Droit à l’essai : un an de dialogue pour s’associer sur de bonnes bases
Très investies dans la structure Gaec et Sociétés, Brigitte Troucellier, agricultrice dans le Cantal et Maryse Font, agricultrice…
La journée Herbe Richesse des Combrailles a réuni une centaine de visiteurs à Villossanges.
L'herbe, une culture à part entière dans les Combrailles
Les Combrailles étaient à l'honneur la semaine dernière lors d'une journée dédiée aux cultures fourragères organisée par la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole