Aller au contenu principal

Vendanges
La récolte bat son plein dans le Puy-de-Dôme

Les vignerons sont au travail et ont déjà récolté une bonne partie des chardonnays et des pinots. Ils espèrent un temps clément pour la suite de la récolte.

Al’issue des contrôles de maturité effectués chaque semaine, le ban des vendanges a été fixé cette année pour les Côtes d’Auvergne au 15 septembre 2006 pour le chardonnay et le pinot, au 22 septembre 2006 pour le gamay. Ces dates sont quasiment identiques à celles choisies lors du millésime 2005. La plupart des vignes de chardonnay et de pinot ont été récoltées sous le soleil la semaine dernière. Après les pluies de ce week-end, les vignerons espèrent une accalmie pour poursuivre leur travail et encuver leurs gamays.

 

Des maturités comparables à celles de 2005
Les analyses effectuées par la Fédération Viticole et la Chambre d’Agriculture du Puy-de-Dôme mettent en évidence une maturité très avancée des raisins. Les teneurs en sucres dépassent bien souvent 200 g/l de moût, soit un titre alcoométrique proche de 12 %. Certaines parcelles ont même déjà été récoltées autour de 14 % !
Les teneurs en acides restent néanmoins soutenues, garantissant à la fois un bon équilibre aux futurs vins, et également une bonne résistance à la pourriture des raisins non encore récoltés.
Les baies sont riches en potassium (qui viendra partiellement neutraliser cette acidité), mais plutôt pauvres en azote assimilable : les levures pourront éventuellement en manquer pour leur développement, et les fermentations devront être surveillées attentivement.

 

Un millésime prometteur
Excepté cette carence possible en azote assimilable, tous les voyants sont au vert pour les vinifications 2006 : l’état sanitaire des raisins, leur richesse en composés phénoliques (raisins rouges) et leur bon équilibre sucres-acides laissent augurer des vins harmonieux et riches. Ils pourraient se rapprocher de ceux du millésime 2005, avec moins de vivacité cependant : les pH et les teneurs en potassium sont cette année supérieures.
Il faudra patienter jusqu’au début du mois de novembre pour découvrir les premières cuvées de vin de pays du Puy-de-Dôme, et début décembre pour les premiers Côtes d’Auvergne 2006...

Le Puy-de-Dôme fier de ses vignerons
Annie Charmensat, viticultrice à Boudes a reçu sur son exploitation, Jean-Yves Gouttebel président du Conseil général du Puy-de-Dôme, accompagné de plusieurs élus. Une rencontre qui a permis de voir à l'oeuvre des vendangeurs, de faire le point sur 6 années de politique de l'assemblée départementale, en faveur de la filière viticole. Annie, en la matière, a bénéficié d'aides sur l'aménagement de son caveau de dégustation, et sur la restructuration de ses vignes, qui grimpent (pentes parfois à 45° !) sur des flancs de coteaux très ensoleillés, et dont certaines atteignent l'âge vénérable de 100 ans.
Jean-Yves Gouttebel a souligné l'engagement de l'assemblée départementale, depuis 2001, dans l'aide à la replantation des vignes: 90 ha 70 a, ainsi que l'appui pour la rénovation -structuration : 132 ha 70 a. Il a réaffirmé le soutien des élus, sur le dossier de demande d'AOC pour les Côtes d'Auvergne, déposé par la Fédération viticole du Puy-de-Dôme en partenariat avec différents organismes agricoles du département.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole