Aller au contenu principal

127ème  concours  général  agricole  de  Moulins
La race charolaise en finale nationale

La finale nationale des concours de la race charolaise se tiendra dans l’Allier les jeudi 1er et vendredi 2 décembre au parc des expositions de Moulins Communauté, à Avermes.

Ambiance lors de la finale nationale des concours de la race charolaise lors de l’édition 2021.

C’est le dernier grand rendez-vous de l’année pour les éleveurs bovins de race charolaise. Moulins accueille, à l’occasion de son propre concours qui se tiendra le jeudi matin, 1er décembre, la finale nationale de l’ensemble des autres concours français qui se sont déroulés tout au long de l’année. D’une ampleur dépassant très largement les frontières bourbonnaises et de la région, c’est toute la profession qui est dans les starting-blocks pour ce grand spectacle qui offrira pendant deux jours la possibilité de voir plus de cinq cents animaux issus des meilleurs élevages français.
Les prix d’honneur et grands prix d’honneur, finalistes des vingt-six concours reconnus par le Herd Book Charolais s’affronteront alors le jeudi 1er décembre, après-midi.

Un super prix d’honneur, sept catégories

Une finale nationale de la race charolaise qui décernera un super prix d’honneur dans sept catégories différentes.
Une manifestation rendue possible par la mobilisation de la Société d’agriculture de l’Allier dont l’importance est indéniable pour Maurice Moulin, son président : « C’est un événement majeur de la vie charolaise. Les animaux concourant au Super Prix d’Honneur ont été plus nombreux que les années passées, confirmant ainsi l’intérêt pour cette manifestation. L’an dernier, nous avons vu la participation de cent vingt éleveurs issus de l’Allier et de vingt-cinq autres départements ». Avec une fréquentation en hausse constatée sur les différents concours de la saison tant en terme d’animaux que d’éleveurs, les ventes ont naturellement suivi.
C’est sur le site du parc des Isles, à Avermes, centre des expositions de Moulins Communauté, que la grande manifestation se déroulera sous les meilleurs auspices selon Maurice Moulin : « En effet, les cours des animaux maigres ou finis ont sensiblement augmenté cette année, redonnant le moral aux éleveurs malgré la hausse importante des charges depuis ces derniers mois ».

Près de 1 500 visiteurs ainsi que des délégations étrangères

Le concours a misé sur la communication via les médias traditionnels bien sûr mais aussi via sa page Facebook ayant enregistré 1 400 visiteurs du monde entier au cours de l’année. Ces chiffres démontrent l’intérêt du concours bien au-delà des frontières, tout comme les onze visiteurs étrangers attendus sur place en provenance du Danemark, d’Irlande du Nord, d’Espagne, des Pays-Bas et d’Allemagne. Des délégations reçues par leur correspondant Thierry Clame. Au total, l’édition 2022 devrait accueillir 1 500 visiteurs sur les deux jours. « Chaque année, nous publions et distribuons en amont, des plaquettes présentant le concours général agricole de Moulins et la finale nationale des concours reconnus par le Herd Book Charolais, traduites en quatre langues. Elles sont diffusées auprès des organisations d’éleveurs au-delà de nos frontières et sur différents concours nationaux charolais. En faisant venir des professionnels de l’étranger, nous souhaitons ainsi promouvoir nos élevages et leurs produits ainsi que le tourisme de la région », se félicite Maurice Moulin.

Cinq races ovines en présentation

La manifestation accueillera également des ovins de races Ile-de-France, Texel, Mouton Charollais, Suffolk et Charmoise ainsi que vingt-quatre stands commerciaux.
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sécheresse 2022, TéléCalam ouverte jusqu'au 2 février
La déclaration des surfaces sinistrées est ouverte et concerne 179 communes puydômoises.  
16 communes du Puy-de-Dôme entrent en zone de surveillance et en zone réglementée suite à un foyer d'Influenza dans la commune limitrophe de Flayat (23).
La grippe aviaire aux portes du Puy-de-Dôme
Un foyer a été confirmé en début de semaine sur la commune limitrophe de Flayat en Creuse, une zone de surveillance et une zone…
La nouvelle aide bovine UGB pour 2023 : quels changements et à quelle date faire la déclaration ?
Parmi les changements importants de la prochaine PAC, l’aide bovine devient une aide à l’UGB bovin de plus de 16 mois. La FRSEA…
Loup
Le Puy-de-Dôme passe en cercle 3
Toutes les communes sont éligibles au financement des chiens de protection.
Dans l'Allier, l'OUGC décide de la répartition des volumes d'eau.
Gestion de l’irrigation par Organisme unique, quelles conséquences ?
Mercredi 18 janvier, le Syndicat des irrigants individuels (SII) a convié ses adhérents et plus largement les irrigants…
Les assurances et leurs fonctionnements demeurent identiques, notamment en grandes cult
Nouvelle assurance multirisques climatiques : regarder au cas par cas
Dans le nouveau cadre en 2023 pour l’assurance multirisques climatiques, grandes cultures, prairies, arboriculture et viticulture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole