Aller au contenu principal

Petites  retraites
La PPL Chassaigne adoptée en première lecture à l’Assemblée

L’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité, le 17 juin, la proposition de loi (PPL) du député du Puy-de-Dôme, André Chassaigne, visant à revaloriser les pensions de retraites agricoles les plus faibles.

Personnes âgés regardant un champs

L’Hémicycle a approuvé le texte validé en commission des Affaires sociales, le 8 juin, avec quelques retouches. La proposition de loi établit un montant unique de pension majorée de référence (PMR), quel que soit le statut du non-salarié agricole et pour tous les retraités actuels et futurs. Concrètement, cela signifie que la PMR des conjoints collaborateurs et aides familiaux passera de 555,50 € à 699,07 € - au même niveau que la PMR des chefs exploitants. Le seuil d’écrêtement de la PMR est désormais aligné sur le montant de l’allocation de solidarité pour les personnes âgées (Aspa) -ou Minimum vieillesse- pour une personne seule (906,81 €).
Un amendement, introduit par le gouvernement, oblige les caisses de retraite à informer leurs assurés de leur droit à toucher l’Aspa durant l’année précédant leur éligibilité à l’allocation. Enfin, la limitation de durée du statut de conjoint collaborateur à cinq ans concernera tant les nouveaux retraités que les retraités actuels, à compter du 1er janvier 2022.

Unanimité politique

" C’est un grand pas dans la bonne direction " a salué la FNSEA et ses sections des agricultrices et anciens exploitants. Débouchant sur une augmentation moyenne de 100€ des pensions d'environ 210 000 conjoints collaborateurs et aides familiaux, dont 2/3 de femmes, la PPL parcourt "la moitié du chemin ", nuance toutefois la FNSEA dans un communiqué le 18 juin. " Nous visons en effet une revalorisation des retraites des membres de la famille à carrière complète à hauteur de 75% du Smic (913 € par mois) ". Le syndicat majoritaire demande que ce texte soit désormais " discuté le plus rapidement possible au Sénat ". Un objectif partagé par la Confédération paysanne, qui réclame une entrée en vigueur "dès le 1er janvier 2022. " Pour une carrière complète, aucune retraite ne doit être inférieure à l’Aspa (Minimum vieillesse), " quel que soit le statut !", demande-t-elle également.
Pour André Chassaigne, " père " de cette réforme, " le texte final, amoindri par le gouvernement, n’est qu’une étape vers l’objectif d’aligner la retraite des aides familiaux et conjoints collaborateurs sur celles des chefs d’exploitation, soit à un niveau de 85 % du SMIC à la suite de la proposition de loi adoptée en juillet 2020, qui sera mise en œuvre au 1er novembre 2021 " explique-t-il dans un communiqué du 17 juin.
Le groupe GDR et ses députés communistes disent vouloir " continuer le combat pour que soit menée à terme cette mesure de justice sociale qui mobilise l’ensemble des organisations syndicales agricoles ".

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les éleveurs du syndicat Aubrac des Volcans sur le ring confectionné en partenariat avec les élèves du lycée du Breuil-sur-Couze.
L'Aubrac a fait le show au château du Breuil !
La 20ème édition de la compétition départementale Aubrac a rassemblé une centaine d'animaux et attiré plus de 600…
Une équipe de professionnels et de techniciens au complet pour organiser le concours départemental Salers du Puy-de-Dôme version 2022
#salers2022, une belle réussite !
Samedi 27 août, c’était au tour de la commune d’Ardes-sur-Couze d’accueillir le concours départemental Salers et de mettre en…
Le 8 septembre, la coopérative a inauguré son nouveau moulin dans la plaine de Saint-Ignat, en présence de nombreuses personnalités politiques locales.
Limagrain inaugure son nouveau moulin
Limagrain a inauguré son nouveau moulin à blé à Saint-Ignat, après plus de deux ans de travaux et 24 millions d'euros d'…
L’Aubrac présente son fleuron dans le Puy-de-Dôme
Le 10 septembre prochain, le syndicat Aubrac des volcans vous donne rendez-vous au lycée agricole du Breuil-sur-Couze pour le…
De gauche à droite : Gilles Flandin et Damien Bonaimé, respectivement président et directeur de la Safer Auvergne-Rhône-Alpes.
La Safer Auvergne-Rhône-Alpes présente sa feuille de route 2022-2028
À l’occasion de la rentrée 2022, la Safer Auvergne-Rhône-Alpes a présenté sa feuille de route pour les années à venir. Gilles…
Bouteille de lait
Prix du lait : à la recherche de plus de visibilité
La juste rémunération des producteurs de lait est toujours au cœur des combats de la Fédération des producteurs de lait du Puy-de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole