Aller au contenu principal

«La nouvelle grille de la DJA sera appliquée au 1er juin »

La fin des prêts bonifiés s’accompagne de la création d’une aide complémentaire à la DJA.

Sébastien Mazallon, vice-président de Jeunes agriculteurs Aura en charge de l’installation et de la transmission.

Depuis septembre 2016, JA travaille avec la Draaf et la Région pour définir les critères de majoration de la nouvelle version de la DJA, mais un projet d’instruction du ministère vient tout bousculer. Les explications de Sébastien Mazallon, vice-président de Jeunes agriculteurs Aura en charge de l’installation et de la transmission.

 

Où en est le travail sur la nouvelle grille de la dotation jeune agriculteur (DJA) ?

Depuis l’annonce de l’arrêt des prêts bonifiés, le ministère, les Régions et la profession ont travaillé pour maintenir une aide complémentaire à la DJA. À côté des majorations d’aide accordées à l’installation hors-cadre familial, à la création d’emploi ou de valeur ajoutée et aux mesures agroécologiques, un quatrième critère a été ajouté qui intègre les coûts de reprise et d’efforts de modernisation. Si le cadre est national, les grilles sont discutées au niveau régional. Depuis septembre 2016, nous y travaillons avec nos partenaires régionaux. Lors de la commission régionale installation transmission du 17 janvier dernier, la Région, la Draaf et la profession agricole sont tombés d’accord sur une grille DJA commune aux deux anciennes régions Auvergne et Rhône-Alpes. Mais lorsque le 9 mars dernier le ministère a diffusé un projet d’instruction technique qui remet en question le calcul du 4e critère portant sur les coûts de reprise, cela a jeté la confusion.

 

Pourquoi êtes-vous inquiet ?

Suite à ce projet d’instruction, on ne sait pas comment et avec quelles règles le critère « coût de reprise et effort de modernisation » va être appliqué. Le document du ministère vient bouleverser la manière dont la profession, la Draaf et la Région ont travaillé sur ce critère, et il sort une fois que la plupart des Régions ont déposé leur montage à l’Union européenne. On dénonce cette méthode qui repose sur le fait de nous faire travailler en région avec les services et quand tout le travail est fait, de proposer une instruction technique qui vient tout perturber. En plus, comme le texte n’est toujours pas sorti, nous craignions que les DDT fassent traîner l’instruction des DJA, et que chaque DDT n’applique pas la grille de la même manière.

 

Comment et quand va s’appliquer cette nouvelle grille ?

Officiellement, la nouvelle grille de DJA s’appliquera à partir du 1er juin 2017. Nous avons encore eu une confirmation récente de la Draaf Auvergne-Rhône-Alpes. Pour les trois premiers critères, l’application se fera normalement. Pour le 4e critère, nous sommes contraints d’attendre l’instruction du ministère.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pour Patrice Gandeboeuf, producteur laitier individuel, le Service de Remplacement est la seule solution pour partir en vacances.
"Sans le Service de remplacement 63 je ne partirais pas en vacances"
Patrice Gandeboeuf est producteur laitier individuel et chaque année il s'offre une semaine de vacances en famille grâce au…
Le changement de calcul de l’aide et la suppression de l’aide à la vache allaitante sur notre bassin naisseur peut avoir des répercussions économiques importantes pour les élevages allaitants.
La PAC changera-t-elle de cap en 2023 ?
Même si certains points méritent des clarifications, les grandes orientations de la future Pac sont désormais définies. Mais les…
Quelques parcelles d'orge et de blé ont été moissonnées dimanche dernier avant d'être stoppées par le retour de la pluie.
Les moissons se font attendre...
Après un mois de pluie l'heure des moissons approche mais l'humidité ambiante fait craindre un déclassement des récoltes. Le…
Avant le démarrage de la castration, Laurent et Pascale Favy donnent conseils et explications aux 46 jeunes présents pour ce premier jour de chantier à Beauregard l'Evêque.
Castration, le casse-tête pour dénicher de la main-d'œuvre saisonnière
Les chantiers d'écimage des maïs semences ont débuté la semaine dernière avec notamment des jeunes des Maisons de Quartier de la…
Andrée Tisserand en entretien PAI avec 2 candidats à l'installation. Céline Baudry, infirmière, et Valentin Port , ingénieur, portent un projet à deux familles de paysan boulanger et une chèvrerie.
PAI, le passage obligé pour s'installer
Andrée Tisserand, conseillère Point Accueil Installation (PAI) à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, informe et oriente les…
Autour de Jean-Michel Cellier-Courtil, les agriculteurs bio membres de quatre GIEE ont été invités à découvrir la diversité culturale de son exploitation.
Avant les moissons, dernier Tour de plaine
Bio 63 a organisé tout au long de la campagne des "tours de plaine" chez différents producteurs bio du Puy-de-Dôme pour amener…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole