Aller au contenu principal

La lutte contre le campagnol s’intensifie

La pullulation de campagnols terrestres connaît actuellement une recrudescence et il reste peu de temps aux agriculteurs pour réaliser les dernières actions de lutte.

Les pullulations de campagnols terrestres connaissent actuellement une recrudescence mais les acteurs du territoire se mobilisent pour l’enrailler.

Discret durant tout l’été du fait de la sécheresse, les premières pluies lui ont permis d’intensifier ses activités. Le campa- gnol terrestre reprend donc ses travaux de fouilles souterraines dans les prés puydômois. Tous les secteurs sont touchés, notamment les communes d’Aurières et de Vernines. C’est d’ailleurs à la Ferme Randanne que se sont réunis, la semaine passée, une trentaine d’agriculteurs des environs ainsi que la FDGDON, la DRAAF, la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme et autres structures. Ensemble, ils ont lancé la mise en route des zones pilotes. Au nombre de huit dans toute la région AuRA, dont deux dans le département (Aurières/Vernines et Rochefort-Montagne), elles ont pour objectif d’amplifier l’observation et le comptage du ravageur.

Deux zones pilotes dans le Puy-de-Dôme

« Sept agriculteurs volontaires et moi-même allons désormais réaliser des observations régulières sur des parcelles sélectionnées. Cinq agriculteurs piégeurs, volontaires également, vont réaliser des comptages. Nos relevés respectifs seront ensuite rentrés dans une application, composée d’une cartographie, mise en place par la DRAAF » détaille Sandrine Laffont de la FDGDON. Derrière ce dispositif, l’objectif est de parvenir à coordonner la lutte sur le territoire.

Agnès Bony, éleveuse de vaches allaitantes à Aurières, s’est portée volontaire pour observer et piéger les campagnols. « Nous avons toujours lutté sur notre exploitation mais le problème reste le même : si le ou les voisins ne le font pas, ça ne sert à rien ! En période de pullulation les dégâts sont importants, et lourds à porter pour l’exploitation, il faut avancer une bonne fois pour toute dans la lutte ! »

Pas d’action = sanction

C’est également la position des services de l’État. À cette réunion était présent Pascal Bagdian, sous-préfet d’Issoire qui a tenu à rappeler : «un arrêté préfectoral oblige à la lutte […] il faut le faire tous ensemble ». Et qui dit arrêté préfectoral dit également sanction. Françoise Baubet de la DRAAF ne s’en cache pas. « Nous allons dans un premier temps essayer de persuader les gens qui ne font rien à mettre en place des moyens de lutte. En dernier recours, s’ils sont déterminés à ne pas agir, alors nous appliquerons des sanctions. Ces dernières consistent à faire intervenir un prestataire de service sur leur exploitation dont la charge sera portée exclusivement par l’agriculteur. »

Les services de l’État espèrent ainsi faire accélérer la lutte contre les campagnols terrestres dans le Puy-de-Dôme et éviter un nouvel épisode dévastateur. «Certaines zones ont un risque potentiel très fort. Evitons de revivre une deuxième année 2015 où l’impact des campagnols terrestres avait été très lourd pour les exploitations » rappelle Richard Ran- danne, 4ème vice-président de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
A Ardes-sur-Couze, Nicolas Buffay, éleveur allaitant, a saisi avec son objectif  la présence de cette colonie de vantours.
Le vautour aurait-il changé de comportement ?
Une centaine de vautours attaque mortellement des animaux vivants et en bonne santé dans le secteur du Sancy. Un comportement «…
Philippe Chopin à l’occasion d’une conférence de presse le 24 août.
Philippe Chopin, nouveau Préfet du Puy-de-Dôme
Lundi 24 août, Philippe Chopin a endossé le costume de préfet du Puy-de-Dôme, en remplacement de Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole