Aller au contenu principal

La haie, «mieux qu’une assurance récolte»

Les étudiants de VetAgro Sup et Mission Haies Auvergne replantent 500 mètres de haies chez un agriculteur de Limagne.

Bruno Jallut avec l’aide de la Mission Haies Auvergne et d’étudiants de VetAgro Sup a replanté 500 mètres de haies sur son exploitation pour se protéger du vent et de l’avenir.

Au Gaec Jallut à Plauzat, la production est entièrement végétale : vigne, betterave sucrière, maïs semence, blé, orge, colza, tournesol et depuis peu des arbres nobles (merisier, poirier sauvage). Bruno Jallut, associé de l’exploitation, a replanté avec l’aide de Mission Haies Auvergne et des étudiants de VetAgro Sup, 500 mètres de haies. Le début d’un long reboisement puisque plus de 3,5 km de haies devraient reprendre racine.

 

De l’eau, des haies, du vent

La décision de Bruno Jallut de replanter des haies découle d’un projet de station de lavage.

L’agriculteur a élaboré un système autonome pour retraiter les eaux utilisées après le nettoyage de son matériel de récolte (arracheuse à betterave, vendangeuse) et de son pulvérisateur.

Afin de bénéficier des aides du Plan Végétal Environnement (PVE), il réfléchit à la replantation d’une haie pour valoriser l’eau retraitée. «J’ai contacté Mission Haies Auvergne qui m’a conseillé avec beaucoup de professionnalisme. Ce sont des agronomes de l’arbre ! Au regard des nombreux avantages agronomiques de la haie, j’ai développé mon projet. Je plante, comme prévu, cinq rangs d’arbres et d’arbustes de 100 mètres chacun, près de ma station de lavage. Mais en plus, je replante sur toutes les parcelles dont je suis propriétaire.» Dès lors, Bruno Jallut explique qu’il n’est plus seulement question de valoriser l’eau retraitée et de toucher les aides. L’agriculteur tient dans un premier temps à réduire les effets érosifs du vent qu’il constate régulièrement dans la plaine de Plauzat. « Un centimètre de terre met plusieurs centaines d’années à se régénérer ! De plus, les années de fortes chaleurs, le vent accentue la sécheresse. Certes, il y a une petite perte de rendement sur les cultures mais sur le long terme, je pense que l’on est gagnant. »

 

Placement à long terme

La Mission Haies Auvergne conseille donc plusieurs essences à Bruno Jallut afin de freiner les ardeurs du vent. Cependant, quitte à planter des arbres, l’agriculteur met un second point d’honneur à ce qu’ils deviennent un placement. Merisier, poiriers sauvages et bien d’autres essences nobles rejoignent donc le cortège. Au total, plus de 500 de ces arbres seront plantés. «C’est mieux qu’une assurance récolte ! Peut-être qu’un jour, mes enfants, ma famille ou moi, nous aurons besoin d’une rentrée d’argent. Les arbres ne dévaluent pas, au contraire. Je pense qu’à l’avenir, lorsque la déforestation dans les pays tiers sera arrivée à son comble et qu’ils n’inonderont plus le marché, le cours du bois d’œuvre repartira à la hausse.» Il faudra à Bruno Jallut plusieurs décennies avant que ses arbres n’atteignent une taille décente. Cela n’empêche pas l’agriculteur de poursuivre la construction de sa station de lavage dans l’objectif de préserver l’eau et ses sols.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Une ration facile et rapide.
Comment choisir sa mélangeuse ?
L'outil entre de plus en plus dans les fermes mais attention à bien réfléchir car l'investissement reste important.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole