Aller au contenu principal

La FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes est née

Les élus des FDSEA-FNSEA d’Auvergne et de Rhône-Alpes et les président des JA des deux régions, ont désigné, la semaine dernière, Michel Joux pour les représenter à l’échelle d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Michel Joux est agriculteur dans l'Ain.

Sans y être obligée par la loi, les FRSEA Auvergne et Rhône-Alpes ont toutefois jugé bon d’entamer un travail de rapprochement, ne serait-ce que pour porter d’une seule voix un projet politique, démarche essentielle dans le cadre de l’union réglementaire des deux régions. Depuis le printemps dernier, les deux structures syndicales se sont ainsi rencontrées régulièrement avec en ligne de mire : l’élaboration d’un projet agricole commun partagé par l’ensemble des organisations agricoles. Ce projet présenté en exclusivité au Sommet de l’élevage devant les candidats ou leurs représentants aux élections régionales, doit désormais vivre. « Dans quelques semaines, les régions Auvergne et Rhône-Alpes vont fusionner. Les services de l’Etat, nos partenaires agricoles…seront structurés à cette échelle et notre organisation syndicale doit porter ce projet politique d’une seule voix », indiquent les deux FRSEA dans un communiqué de presse. Dans ce cadre, la semaine dernière, les élus du réseau syndical FNSEA départemental et régional ont constitué une équipe rassemblée autour d’un président commun en la personne de Michel Joux, agriculteur dans l’Ain. Il sera accompagné par deux vice-présidents : Patrick Escure, actuel président de la FNSEA Auvergne, agriculteur dans le Cantal et Jean-Pierre Royannez, actuel président de la FRSEA Rhône-Alpes, agriculteur dans la Drôme.

Travailler avec les départements

Cette équipe travaillera en étroite collaboration avec les onze présidents des fédérations départementales du réseau FNSEA d’Auvergne-Rhône-Alpes ainsi qu’avec les deux présidents des Jeunes Agriculteurs de ces deux régions. A ce stade de la constitution d’une FRSEA commune, Michel Joux entend poursuivre le travail entrepris depuis plusieurs mois déjà, notamment en favorisant les échanges. Eleveur d’ovins, Michel Joux préside la FDSEA de l’Ain. Premier vice-président de la Chambre d’agriculture de l’Ain, il a en charge plus particulièrement le dossier de l’installation, de la transmission et de l’emploi.

Sophie Chatenet

Légende : Michel Joux a assuré une partie de la présentation du projet agricole régional dans le cadre du dernier Sommet de l’élevage. © Pamac

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole