Aller au contenu principal

Conférence
La filière porcine bio veut se développer

«Eleveur de porcs bio. Pourquoi pas vous ?». Tel était le thème de la première conférence sur l’agriculture biologique, organisée le jeudi 7 octobre, au Sommet.

La conférence sur la production porcine bio s’est tenue dans le cadre du Sommet de l’élevage.

Sur les cinq dernières années, la vente de produits biologiques a été multipliée par deux pour atteindre trois milliards d'euros en 2009, signe d'une consommation en constante augmentation. Au niveau national, l'année 2009 s'est distinguée par une forte progression des surfaces en conversion (+ 86 %). C'est, en moyenne, plus de 300 exploitations par mois qui se sont engagées en bio. En Auvergne, l'agriculture biologique régionale représente aujourd'hui 33 000 ha soit 2.2 % de la SAU régionale. Les surfaces en conversion ont progressé de 177 % entre 2008 et 2009. On compte 674 exploitations en agriculture biologique soit une évolution de 28 % par rapport à 2008. Et déjà près de 180 projets de conversion ont été identifiés en 2010 sur la région. Cette croissance est la traduction de l'engagement des producteurs, transformateurs et distributeurs de produits bio pour répondre aux attentes des consommateurs.

 

 

Programme d'actions

Parmi les filières biologiques en développement, la filière porcine. En régions Auvergne, Limousin, Bourgogne et Centre, elle s'est notamment structurée autour du projet «Porc Bio Cœur de France». Tout est parti d'un constat : celui d'un déficit de porc bio sur le marché français couplé à l'hétérogénéité de qualité des carcasses et un besoin d'équipements chez les abatteurs. Bio Centre a réuni l'ensemble des intervenants de la filière, qui ont tous affirmé une volonté de développer la production porcine bio. Les partenaires ont donc décidé de répondre à l'appel à projets du fonds de structuration des filières biologiques Avenir Bio. Ce projet, porté par Tradival a été retenu. L'objectif de ce projet est d'augmenter le nombre de producteurs bio (+70 %) et le nombre de porcs bio abattus (+80 %) d'ici 2012. En 2008, on dénombrait plus de 250 agriculteurs élevant des truies en bio en France. Sur les quatre régions du programme d'actions, mené avec le soutien financier de l'Agence Bio, il y avait 1335 truies, soit 28 % du cheptel bio français.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole