Aller au contenu principal

Agriculture biologique
La filière bio d’Auvergne se donne à voir et à goûte

Durant les 15 premiers jours de juin, animations et marchés s’entremêlent pour provoquer des échanges entre les consommateurs et les acteurs de la filière.

Avec des chiffres de consommation, de connaissance des modes de production, et d'adhésion à la philosophie qui sont en hausse permanente, la filière persiste et réédite : le « Printemps bio » est LE prétexte pour encore mieux se faire connaître auprès des consommateurs.

Des moments d'échange avant tout

La manifestation est vue com-me un échange : échanges entre producteurs, commerçants, consommateurs. Cette filière, qui représente en Auvergne 650 producteurs, 80 entreprises de transformation et une centaine de magasins spécialisés, cultive des formes d'expression bien à elle : cette année, le choix de son interprofession « Auvergne biologique » a été de renouveler la Rando Bio (7ème édition !), et de choisir une troupe de théâtre de Saint Amand Roche Savine, la Compagnie des Champs, pour jouer lors de 5 représentations à travers l'Auvergne !

 

 

« Auvergne biologique », active et ambitieuse !

L'objectif que s'est fixé Auvergne biologique est d'avoir 1000 exploitations certifiées Bio pour 2012. Aujourd'hui 30 000 hectares d'Auvergne sont cultivés en bio et les conversions installations se multiplient, au rythme de 120 par an (4 fois plus que les années précédentes). L'interprofession régionale s'est aussi donné pour objectif de développer la production de façon harmonieuse en Auvergne, en participant d'une part à la valorisation et la promotion des atouts de l'agriculture biologique, et d'autre part au développement et à la structuration de filières pérennes de transformation et de commercialisation. Aperçu des projets en cours et des nouvelles initiatives : accompagnement des conversions, structuration d'une filière Pain Bio, développement de la production maraîchère, projets collectifs d'ateliers de transformation, initiatives variées de commercialisation en direct ou via des circuits plus longs...

 

 

 

Il a dit ...

Jean-Michel Cellier Courtil, président d'Auvergne Biologique, explique : « le « Printemps bio », c'est l'occasion de communiquer pour mettre en avant nos pratiques auprès des consommateurs. Pour que tous les producteurs (en conversion ou installés) qui nous rejoignent aient des débouchés en conséquence. Je me répète en disant que pour un producteur, la décision de faire de l'agriculture biologique émane d'un choix personnel, qu'il faut respecter comme tel. L'agriculture conventionnelle a d'ailleurs pris acte de cette composante « Agriculture biologique » de l'agriculture française, autrefois ignorée. Au sein de l'Auvergne, cette manifestation se se poursuit jusqu'au 13 juin (salon Habis de la construction saine à Pontaumur, 63). Ici nous avons de très belles réussites : le marché bio d'Orcet, lancé par l'OP Bio 63, vient de fêter ses 10 ans, et la SCIC « Auvergne Bio Distribution » qui depuis 8 ans a créé de nouveaux débouchés en Restauration Hors Domicile (RHD)... Citons enfin, en parallèle et mélangé à la filière bio, le phénomène des AMAP (Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) qui œuvre aussi au rapprochement entre consommateurs et producteurs. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole