Aller au contenu principal

Partenariat
La Ferrandaise confirme son ancrage local

Les deux Parcs naturels régionaux et l’association de sauvegarde de la race bovine Ferrandaise poursuivent leur partenariat historique à travers la signature d’une convention.

De gauche à droite, Jean-Louis Vigier, éleveur de vaches Ferrandaises à Fayet-le-Château, Lionel Chauvin, Prési- dent du Parc des volcans d’Auvergne, Stéphane Rodier, Président du Parc Livradois-Forez et Alain Guéringer, Président de l’association de sauvegarde de la race Ferrandaise.

L’association de sauvegarde de la race bovine Ferrandaise et les Syndicats mixtes des Parcs naturels régionaux des Volcans d’Auvergne et Livradois-Forez ont signé dernièrement une nouvelle convention de partenariat, afin de soutenir le développement de la race Ferrandaise, la structuration des filières, la promotion de cette race locale et la valorisation des produits issus de l’élevage Ferrandais.
Originaire des deux parties montagneuses du Puy-de-Dôme, Chaîne des Puys et Monts Dore à l’Ouest, Monts du Livradois et du Forez à l’Est, la vache Ferrandaise est restée la race bovine dominante du département jusqu’aux années 50. Parfaitement adaptée aux milieux montagnards, elle a pourtant connu un fort déclin dû à la spécialisation laitière intensive des territoires, à la mécanisation de l’agriculture et à l’exclusion de la race des programmes de sélection.

Un partenariat historique

Menacée de disparition à la fin des années 70, elle est sauvée in extrémis par une poignée d’éleveurs passionnés. Ainsi, en 1977, soutenus par le syndicat mixte du Parc des volcans d’Auvergne et l’Institut de l’élevage, les éleveurs se mobilisent pour créer l’association de sauvegarde de la race bovine Ferrandaise. Depuis, le cheptel Ferrandais s’est renouvelé et les effectifs ont progressé de manière importante. Aujourd’hui, l’association estime avoir passé le cap de la sauvegarde et engage une nouvelle étape de développement et de valorisation.

Pour que l’aventure continue

Pour répondre à ces nouveaux enjeux, les Syndicats mixtes des Parcs naturels régionaux des Volcans d’Auvergne et du Livradois-Forez, engagés pour le développement des filières agricoles et la valorisation des produits locaux, apportent, en partenariat avec l’Institut de l’Elevage, leur soutien en matière d’ingénierie conformément à leurs missions et aux objectifs de leurs Chartes respectives. Ainsi, le Président du Parc naturel régional des volcans d’Auvergne, Lionel Chauvin, le Président du Parc naturel régional Livradois-Forez, Stéphane Rodier, et le Président de l’association de sauvegarde de la race bovine Ferrandaise, Alain Guéringer, ont signé une convention afin de poursuivre le partenariat historique qui unit l’association et les deux Parcs. Jean-Louis Vigier, éleveur de vaches Ferrandaises, a, pour cette occasion, ouvert les portes de son exploitation à Fayet-le-Château, commune du Parc du Livradois-Forez.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pour Patrice Gandeboeuf, producteur laitier individuel, le Service de Remplacement est la seule solution pour partir en vacances.
"Sans le Service de remplacement 63 je ne partirais pas en vacances"
Patrice Gandeboeuf est producteur laitier individuel et chaque année il s'offre une semaine de vacances en famille grâce au…
Le changement de calcul de l’aide et la suppression de l’aide à la vache allaitante sur notre bassin naisseur peut avoir des répercussions économiques importantes pour les élevages allaitants.
La PAC changera-t-elle de cap en 2023 ?
Même si certains points méritent des clarifications, les grandes orientations de la future Pac sont désormais définies. Mais les…
Quelques parcelles d'orge et de blé ont été moissonnées dimanche dernier avant d'être stoppées par le retour de la pluie.
Les moissons se font attendre...
Après un mois de pluie l'heure des moissons approche mais l'humidité ambiante fait craindre un déclassement des récoltes. Le…
Avant le démarrage de la castration, Laurent et Pascale Favy donnent conseils et explications aux 46 jeunes présents pour ce premier jour de chantier à Beauregard l'Evêque.
Castration, le casse-tête pour dénicher de la main-d'œuvre saisonnière
Les chantiers d'écimage des maïs semences ont débuté la semaine dernière avec notamment des jeunes des Maisons de Quartier de la…
Andrée Tisserand en entretien PAI avec 2 candidats à l'installation. Céline Baudry, infirmière, et Valentin Port , ingénieur, portent un projet à deux familles de paysan boulanger et une chèvrerie.
PAI, le passage obligé pour s'installer
Andrée Tisserand, conseillère Point Accueil Installation (PAI) à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, informe et oriente les…
Autour de Jean-Michel Cellier-Courtil, les agriculteurs bio membres de quatre GIEE ont été invités à découvrir la diversité culturale de son exploitation.
Avant les moissons, dernier Tour de plaine
Bio 63 a organisé tout au long de la campagne des "tours de plaine" chez différents producteurs bio du Puy-de-Dôme pour amener…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole