Aller au contenu principal

Cuma
La fédération s’attaque à la main-d’œuvre dans les Cuma

L’assemblée générale de la fédération départementale s’est tenue le 17 décembre à Aubière : comme thème de la rencontre, «les Cuma et la main-d’œuvre».

Quelles sont les attentes des agriculteurs engagés en Cuma ? Que peuvent leur apporter de nouveau les Cuma ? En organisant une tournée des Petites régions agricoles durant l’automne pour sonder les associés, la Fédération départementale a recueilli de précieuses informations. «Les Cuma ont un rôle à jouer dans la pérennité des exploitations» a expliqué Jean Jallat, directeur de la Fdcuma. «La main-d’œuvre est un problème qui touche de plus en plus d’exploitations : il y a trop de travail. Mais les exploitants n’ont pas assez de visibilité à moyen et long terme pour prendre un salarié. Or la Cuma peut être une stratégie d’emploi partagée.»

D’autres éléments émergent de ce bilan : les Cuma enregistrent des baisses d’adhérents, pour cause d’arrêt d’activité ou pour cause de retraite. Alors, comment faire pour que la Cuma continue à rendre les services à ses adhérents ? «Les adhérents sont de-mandeurs d’un service complet de la part de la Cuma : un engin et son chauffeur par exemple» a résumé Jean Jallat.

Alors la Cuma, nouvel employeur de main-d’œuvre ? C’est déjà le cas dans certaines Cuma du département, comme par exemple la Cuma départementale de compostage, qui emploie un salarié à plein temps. L’un des avenirs de la Cuma serait dans cette offre de service complet, type Entreprise de Travaux Agricoles, «mais où l’exploitant conserve le pouvoir de décider» a souligné Jean Jallat.

 

Une animation pour faire émerger les projets

Les animateurs de la fédération départementale ont toujours été là pour assister les Cuma volontaires sur leurs assemblées générales et leurs conseils d’administration. Mais à présent, il est question aussi de repérage : «nous voulons être là pour faire réfléchir les adhérents pour qu’ils s’organisent, dès lors que certains d’entre eux en expriment la volonté» a dit Jean Jallat. Repérer, être là pour identifier ce type de demande assez nouveau, en vue d’un vrai accompagnement.

 

 

DynaMO, pour révéler le besoin en main-d’œuvre

Après l’Assemblée générale et le rapport d’activité, Philippe Majeune, président, a cédé la parole à Claudie Visière, animation nationale du groupe Emploi Travail de la Fédération nationale, pour parler de DynaMO. Ce projet (MO pour Main-d’Œuvre) traite de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) appliquée aux Cuma : il s’agit d’une méthode pour accompagner la réflexion au sein d’une Cuma sur l’évolution des compétences (conduite d’engins, retraite de certains adhérents, etc.) et sur les besoins. «Se projeter dans le futur est un exercice complexe, difficile» a rappelé Claudie Vizière dans son intervention. D’où l’importance de se faire accompagner dans cette réflexion pour bien la mener. La publication de cette méthodologie se fera en février 2011, au niveau national.

D’autres dispositifs pour la main-d’œuvre

Le débat a été élargi à la main d’œuvre en général. Christine Cognet d’Agri-emploi 63 est d’abord intervenue pour exposer les conditions dans lesquelles Agri-emploi peut proposer de la main- d’œuvre aux exploitations, groupements d’employeurs et Entreprises de Travaux agricoles. «Outre la gestion des formalités administratives, nous assurons la veille des différents dispositifs d’aide à l’embauche» a fait valoir Christine Cognet.

Derrière elle, Daniel Robinet, responsable du Service de Remplacement, a présenté sa structure, forte de 15000 journées de remplacement par an. «Les aides versées par l’Etat et les collectivités locales permettent de faire baisser significativement le prix payé par l’agriculteur» a-t-il insisté.

L’intervention de 4 agriculteurs venus témoigner de leur expérience en matière de Cuma et de main d’œuvre a complété ce tableau des possibilités qui s’offrent aux exploitants en matière de travail et de main-d’œuvre.

Etat des lieux des Cuma adhérentes & développements 2011

190 Cuma actives, soit 3.000 associés coopérateurs.

Chiffre d’affaires moyen des Cuma: 23.000 euros.

En 2011, la Fdcuma proposera à présent l’abonnement au magazine Entraid’ (magazine mensuel du réseau des Cuma) à ses adhérents. Elle veut également proposer une formation aux adhérents et responsables de Cuma (formation cofinancée par Vivea).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole