Aller au contenu principal

La fédération des services de remplacement Auvergne-Rhône-Alpes est née

Les SR des anciennes régions Auvergne et Rhône-Alpes ont créé la fédération Auvergne-Rhône-Alpes des SR pour s’adapter au périmètre de la nouvelle région.

De gauche à droite : Frédéric Pelisse, président du SR Auvergne et Denis Bastard-Rosset, nouveau président de la fédération Auvergne-Rhône-Alpes et président du SR Rhône-Alpes.

Les services de remplacement changent d’échelle. Suite à la naissance de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes, les deux fédérations des services de remplacement d’Auvergne et de Rhône-Alpes se sont retrouvées mardi 29 mars pour créer une nouvelle fédération adaptée à la grande région. Une quarantaine de personnes ont participé à cette assemblée générale, à Lyon, pour approuver les statuts de la nouvelle fédération régionale Auvergne-Rhône-Alpes. «Il est important que les SR se trouvent dans le même périmètre que la collectivité qui va gérer le cœur du métier des SR : l’emploi et la formation, a souligné Frédéric Pelisse, président du SR Auvergne. Les anciennes fédérations régionales, Auvergne et Rhône-Alpes, continueront d’exister pour mener à termes les programmes en cours, jusqu’en 2020.» Indispensable pour l’agriculture régionale, le service de remplacement permet, comme son nom l’indique, d’offrir des solutions de remplacement aux exploitants agricoles, seuls ou en Gaec, lors d’une maladie, d’une blessure, d’un congé paternité ou maternité ou de vacances. «Les SR sont là pour accompagner l’économie agricole de la région, insiste Denis Bastard-Rosset, président du SR Rhône-Alpes et nouveau président de la fédération Auvergne-Rhône-Alpes. Malgré un historique très différent entre les deux fédérations des anciennes régions, il y a consensus pour créer cette nouvelle entité. Le SR Auvergne-Rhône-Alpes sera un acteur du développement de l’agriculture.»

 

1 403 agents travaillent dans les SR

La nouvelle fédération du SR représente 57 services locaux et départementaux, avec 45 agents administratifs qui sont au service de près de 11 000 adhérents agriculteurs. Elle totalise presque 88 800 journées de remplacement grâce à 1 403 agents pour 457 équivalents temps plein, répartis sur 391 CDI et 1 006 CDD. «Nous représentons quand même beaucoup d’emplois et d’activité dans les zones agricoles, a rappelé Frédéric Pelisse. Nous offrons des emplois non délocalisables, ancrés sur les territoires.» Pour les services de remplacement, l’un des gros enjeux repose sur la formation. Formation des salariés des SR qui ont une grosse responsabilité lorsqu’ils remplacent un agriculteur sur une exploitation, mais également formation des adhérents agriculteurs pour les accompagner dans le management et la gestion du personnel.

Invité pour l’occasion, Rémy Delacroix, représentant la Fédération nationale des SR, a évoqué plusieurs points importants, notamment la nécessité de communiquer positivement sur les métiers liés à l’agriculture pour attirer les futurs salariés des services de remplacement. «Nos offres d’emploi sont parfois difficiles à pourvoir, les candidats sont rares, a souligné Rémy Delacroix. Il nous faut donc montrer l’intérêt et les atouts de nos métiers et répéter que l’agriculture recrute.»

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Ravage de campagnols terrestres dans les prairies
La bromadiolone bannie dès le 20 décembre 2020
Par voie de communiqué, la Draaf Auvergne Rhône-Alpes confirme deux évolutions réglementaires majeures dans la lutte contre le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole