Aller au contenu principal

La distribution doit vendre le lapin à son juste prix !

Les producteurs de lapins s'inquiètent des prix très bas qui menacent de précipiter toute une filière à la faillite.

C’est la crise dans la filière cunicole française. «Le lapin doit être vendu à son juste prix !»

La production française de lapins de chair traverse une crise grave. Les éleveurs ne parviennent plus à dégager un revenu suffisant pour maintenir leur activité à flot. « Pour sauver la filière cunicole, la responsabilité de l'ensemble de ses acteurs est engagée. Il est primordial de rechercher une valorisation optimale du produit fini» indique un communiqué commun de la Confédération française de l'avi-culture (CFA) et la Fédération nationale des groupements de producteurs de lapins (FENALAP). La production cunicole dénonce les promotions abusives opérées par les distributeurs. «Les prix de vente finaux appliqués par certaines GMS ne peuvent être rémunérateurs du travail de l'éleveur au vu des coûts de production propres à la cuniculture. En effet, l'amalgame est trop souvent fait entre la volaille et le lapin. Il ne s'agit absolument pas des mêmes productions et du fait des spécificités de l'élevage de lapins, les charges sont plus élevées qu'en volaille standard » précisent les deux organisations de producteurs. Et de rappeler que de plus, les producteurs se sont engagés, par des opérations locales, à promouvoir la bonne qualité nutritionnelle et organoleptique de la viande de lapin. Des travaux sur l'image du produit auprès des consommateurs ont été conduits. « L'ensemble de la production et des acteurs de la filière s'est engagé dans une démarche de progrès et d'innovation afin d'adapter l'offre aux attentes des consommateurs. Progrès, pour rendre les produits plus attrayants en rayon. Innovation, pour faciliter la cuisine du lapin. Dans ce contexte, la CFA et la FENALAP appellent la distribution à vendre le lapin à son juste prix ! ».

La CFA est un syndicat professionnel agricole qui rassemble les producteurs d'oeufs, de volailles de chair, de lapins, de palmipèdes à foie gras et d'autres espèces spécialisées rattachées à l'aviculture (gibier, pigeons, cailles, autruches, animaux à fourrure...). Elle regroupe des producteurs quel que soit leur mode de production (standard, certifié, label rouge, bio...) et de commercialisation (sous contrat, vente directe...). La CFA est constituée d'une soixantaine de sections départementales réunies également au niveau régional.

La FENALAP est la Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Lapins de chair. Elle fédère quinze groupements sur l'ensemble du territoire français.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

De gauche à droite : Laurine Rousset, présidente JA43, Eric Richard, président de la section laitière FDSEA43, Stéphane Joandel, président de la section laitière régionale, Vincent  Chirent, producteur de lait 63 et Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA63 ont procédé à une  vérification des prix du lait au supermarché E.Leclerc à Clermont-Ferrand
Les producteurs revendiquent 500 €/1000 litres de lait
Dans un contexte de flambée des prix et de sécheresse sans précédent, les responsables professionnels de la région demandent à la…
Les agriculteurs investissent dans le matériel économe en eau.
Comité départemental de l’eau : un renforcement des mesures de restriction

Le secrétaire général de la préfecture a réuni le Comité départemental de l’eau le 19 juillet afin d’échanger sur la situation…

L’Axe Allier passe en alerte renforcée
A l’issue du Comité départemental de l’eau (CDE) du 9 août, le Préfet a pris le 5ème arrêté de restriction des usages…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal Massif central est venu à la rencontre des producteurs de lait.
Les producteurs de lait toujours dans l’incertitude
Le jeudi 4 août, les producteurs de lait puydômois ont mené une action devant les bureaux de Sodiaal à Clermont- Ferrand avant d'…
Durant les fortes chaleurs, les équipes de castration sont intervenues dans les champs le matin.
Les castrations sur la fin
La castration des maïs semence arrive bientôt à son terme après près d'un mois de travaux mais les fortes chaleurs laissent…
En marron, les communes classées en zone de montagne et qui bénéficient d'une majoration supplémentaire de 15%.
La récupération des eaux pluviales financée
L'Agence de l'Eau Loire-Bretagne double l'enveloppe financière de son appel à projets "économies d'eau dans les élevages" pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole