Aller au contenu principal

Producteurs de maïs
La coupe est pleine

Exaspérés d'être, tous les étés, dénoncés par la vindicte médiatique, les producteurs de maîs demandent le respect et dénoncent toutes les contre-vérités véhiculées à leur encontre.


En marge du salon « Maïs au futur » qui a ouvert ses portes ce mercredi 20 septembre sur le site de l'Association générale des producteurs de maïs (AGPM) à Pau (Pyrénées-Atlantiques), plus de 2000 maïsculteurs ont défilé, ce matin, dans les rues de la cité béarnaise. Venus d'Aquitaine, de Midi-Pyrénées, d'Anjou, d'Auvergne et même d'Alsace, ils ont scandé leur ras-le-bol d'être pris pour cible par « des agri-soixante-huitards soutenus par des élus et des scientifiques en mal de clientèle électorale » comme le dira Philippe Pinta, président d'Orama (union regroupant les trois associations françaises de grandes cultures, AGPB, FOP et AGPM).

 

Destructions des parcelles d'essais, accusation de provoquer la sécheresse... chaque été, le même feuilleton médiatique se répète. Pour les maïsculteurs, la coupe est pleine. Leur président, Christophe Terrain, dénonce ceux qui « veulent tuer notre agriculture économique et innovante » et demande « le droit au respect, à la reconnaissance de notre travail » et fustige les élus « qui manquent de courage politique ».
Didier Marteau, vice-président de la FNSEA qui s'était associé à cette manifestation, se demande si c'est le moment d'abandonner la recherche de la productivité à l'heure où les stocks mondiaux de denrées alimentaires sont en dessous des seuils de sécurité. « On menace ceux qui travaillent et on protège ceux qui détruisent » regrette-t-il. William Villeneuve, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs, a encouragé ses collègues à « être fiers de ce que nous faisons. Nous ne sommes pas devenus agriculteurs pour rêver mais pour vivre de notre métier ».

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les bâtiments agricoles ont été la cible de grêlons de la taille parfois supérieure à une balle de tennis. De nombreux dégâts sont à déplorer également sur les cultures et l'herbe.
Grêle et orages : les épisodes de trop !
Le Puy-de-Dôme a été touché le week-end de la Pentecôte par de violents orages qui ont détruit des cultures et endommagé…
Tournée calamités des Combrailles : un point de départ pour bâtir le dossier « calamités ».
Grêle : et après ?
Alors que les orages de grêle ont dévasté cultures et bâtiments le week-end de la Pentecôte, les agriculteurs éprouvés par ce…
En l'espace de 24 heures, deux vaches de Patrick Boyer ont été dépecées par les vautours dont une où la mort de l'animal n'est pas certaine avant l'intervention des charognards.
Les vautours réapparaissent près d’Égliseneuve-d'Entraigues
Les vautours fauves ont refait leur apparition dans le Puy-de-Dôme près d'Égliseneuve d'Entraigues où Patrick Boyer, éleveur de…
Lors de l’assemblée générale de la section auvergnate d’Unisylva à Brioude, la coopérative forestière est revenue sur le contexte actuel exceptionnel qui marque la première hausse significative des prix depuis plus de 30 ans.
Les marchés forestiers à des niveaux historiques
La coopérative forestière Unisylva clôture l'année 2021 sur un bilan positif grâce à un contexte exceptionnellement favorable au…
Droit à l’essai : un an de dialogue pour s’associer sur de bonnes bases
Très investies dans la structure Gaec et Sociétés, Brigitte Troucellier, agricultrice dans le Cantal et Maryse Font, agricultrice…
La journée Herbe Richesse des Combrailles a réuni une centaine de visiteurs à Villossanges.
L'herbe, une culture à part entière dans les Combrailles
Les Combrailles étaient à l'honneur la semaine dernière lors d'une journée dédiée aux cultures fourragères organisée par la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole