Aller au contenu principal

Fièvre catarrhale
La cellule de crise FCO de nouveau réunie

C’est dans les locaux de la préfecture de Clermont-Ferrand que la cellule de crise FCO s’est réunie à nouveau, mercredi dernier pour faire un point sur l’évolution de la vaccination contre le BTV 1 et BTV 8.

La date butoir de la vaccination est le 30 avril

Alors que la disponibilité des doses en BTV8 ne pose plus de problème d'approvisionnement, M. Drosne, responsable de la partie santé animale à la DSV, a confirmé l'arrivée de la totalité des doses BTV1 pour permettre la vaccination de tout le cheptel ovin. La fabrication en grande quantité permettrait également la vaccination des agnelles de renouvellement nées récemment.

Bilan de la situation sanitaire

En ce qui concerne les bovins, seulement 37 % des doses sont arrivées à la DDSV. L'utilisation de ces doses a été massive (87% utilisées) dans le département.
Cependant, et même si la DDSV indique que désormais les doses de vaccins BTV1 vont arriver de façon plus rapide, le lien entre campagne de vaccination et prophylaxie est difficile à réaliser, les opérations de prophylaxie retardées. Bruno Chaput, secrétaire général de l'Udsea déplore : « nous sommes dans le cadre d'une vaccination obligatoire. La date butoir de vaccination est le 30 avril 2009, la disponibilité des doses reste limitée, les éleveurs devront une nouvelle fois subir le dysfonctionnement des décisions nationales, c'est inacceptable ! ».
Pour les veaux, suite à la demande de la profession fin 2008, M. Drosne confirme que les laboratoires seront en mesure de fournir les doses supplémentaires qui ont été sollicitées.
La profession a insisté pour que la vaccination soit faite ; c'est une nécessité pour protéger les troupeaux mais aussi pour que cette vaccination soit réalisée le plus rapidement possible afin d'éviter autant que possible la manipulation des animaux une fois qu'il seront mis à l'herbe.

Conséquences liées à la FCO

Ovins caprins
Jean-François Vedel, président de la Fédération départementale ovine du Puy-de-Dôme, est plutôt rassurant pour l'élevage ovin. Les échographies réalisées révèlent pour les agnelages à venir un taux de fertilité « normal ». Il rappelle toutefois que les agnelages d'automne ont été impactés par la FCO et que la vaccination doit être une priorité dans tous les élevages.
Bovins
Si la vaccination des femelles à partir de juillet a permis une protection contre la maladie, on déplore aujourd'hui des conséquences graves sur la reproduction qui se traduiront, dans les mois à venir, par des pertes économiques fortes dans les élevages.
Ces problèmes majeurs sur la reproduction en bovins sont clairement mis en évidence par l'EDE du Puy-de-Dôme à partir de la base IPG sur l'ensemble du cheptel départemental.
Alors que le nombre de vaches et génisses à vêler était supérieur à celui de la campagne précédente, on a, aujourd'hui, 4500 veaux de moins qu'à la même période l'an dernier dont 3400 en élevages allaitants.
L'enquête réalisée par l'EDE auprès d'adhérents à Bovins Croissance (140 élevages ont répondu à l'enquête), révèle que le taux de mortalité néonatale est supérieur aux moyennes observées habituellement avec un taux de veaux anormaux (aveugles notamment) très élevé dans plus d'un quart des élevages enquêtés.
Toujours sur ce même échantillon, le taux de femelles non gestantes atteint en moyenne 15 % alors qu'en 2007 il n'était que de 7 %, confirmant les observations faites sur les vêlages au plan départemental.

Ces observations mettent en évidence les conséquences désastreuses de la FCO sur le cheptel bovin départemental.
Bruno Chaput a alerté le secrétaire général de la Préfecture sur cette situation dramatique et les conséquences directes qu'elle pourrait avoir pour l'ensemble de la filière.

 

FCO : la DDSV informe

L'arrêté ministériel du 10 décembre 2008 a mis fin à l'indemnisation des mortalités, mais prolongé la possibilité d'indemniser les euthanasies. Ainsi, les mortalités d'animaux survenues après le 17 décembre 2008 ne peuvent plus prétendre à indemnisation.
En revanche, les mortalités survenues jusqu'au 17 décembre 2008 sont indemnisables. Les éleveurs concernés doivent transmettre rapidement leurs demandes. Pour les euthanasies, les indemnisations ainsi que les frais vétérinaires d'euthanasie réalisées après le 17 décembre 2008 sont maintenus à deux conditions :
- les animaux présentent des signes cliniques de FCO particulièrement prononcés qui mettent en jeu le « pronostic vital » de l'animal. Une analyse de laboratoire n'est pas exigée préalablement à cette euthanasie. Seul votre vétérinaire pourra faire ce diagnostic sur l'animal vivant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Claude Font, élu à la FNO en charge du dossier loup
Claude Font : «L’objectif fixé, c’est zéro attaque»
Premières tendances de prédation en 2020, projet gouvernemental de rehaussement du plafond de prélèvement, l’actualité autour du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole