Aller au contenu principal

Social
La bataille contre le « mal-être » en agriculture

Plusieurs mesures prévues dans le cadre du plan de prévention du mal-être en agriculture présenté en novembre 2021 par le gouvernement ont été engagées, dans l’attente du déploiement de l’ensemble de ce dispositif.

Agri'écoute est un service d'écoute en ligne, proposé par la MSA (prix d'un appel local). Accessible à tout moment, il permet de dialoguer de façon confidentielle avec un écoutant professionnel.

« Si le nouveau gouvernement ne s’est pas encore exprimé sur le sujet, je peux vous garantir que les ministères concernés (Ndlr : Agriculture, Santé, Travail et Solidarités) sont très sensibles aux questions sociales et psychosociales en agriculture, dans le contexte actuel de crise agricole », a affirmé le 15 juin dernier Daniel Lenoir, coordinateur national interministériel de ce dossier. Attendu sur le dispositif d’aide à la relance des exploitations agricoles (AREA), l’ancien directeur de la MSA et de l’Assurance maladie a assuré que les critères d’attribution seraient élargis afin que plus de personnes puissent y avoir accès. « Le décret d’application est dans le circuit des signatures ministérielles », a-t-il indiqué. Daniel Lenoir a également annoncé que des dispositions seraient prises en faveur de l’accompagnement des proches endeuillés leur donnant accès à une prestation décès et à une rente invalidité ou d’ayant-droit. Concernant les autres objectifs de la feuille de route: « Nos priorités sont d’établir des liens avec le monde de la santé, afin de le sensibiliser à cette question ; de veiller à ce que RSA ou prime d’activité fonctionne ; d’obtenir la reconnaissance des risques psycho-sociaux comme maladie professionnelle ou encore de développer la prévention sur le thème de la sécurité santé au travail ». Daniel Lenoir souhaite par ailleurs une réflexion sur la possibilité que les cotisations sociales « permettent d’absorber les chocs sur les revenus » et sur la prise en charge des transitions en agriculture, « par exemple avec une aide relais au moment de la transmission ».

Des sentinelles formées

En matière de prévention, la clé de voûte du dispositif repose sur l’organisation d’un réseau de sentinelles sur l’ensemble du territoire afin d’alerter sur les cas de détresse chez les exploitants et les salariés agricoles.
Depuis la publication des rapports parlementaires du député Olivier Damaisin et des sénateurs Henri Cabanel et François Férat en 2021, les organisations agricoles ont encouragé le recrutement et la formation de ces volontaires dans différents milieux : salariés de coopératives, conseillers Chambre d’agriculture(*), techniciens de contrôle laitier, vétérinaires, élus locaux etc.
Les participants ont également témoigné de la structuration des cellules d’accompagnement (Réagir) au niveau départemental pilotées par les Chambres d’agriculture. « Le dispositif, qui avançait jusqu’ici en ordre dispersé  est désormais placé sous une seule bannière, REAGIR, et avec un site internet commun « Agricollectif », s’est réjoui Luc Smessaert, vice-président de la FNSEA. Fonctionnant en réseau avec les structures économiques qui gravitent autour de l’exploitation (banque, centre de gestion, MSA, coop, négoce, DDT, etc), celles-ci proposent aux agriculteurs « un audit global, des plans d’action et un suivi de deux ans à cinq ans ».
Les différentes initiatives de terrain bénéficieront prochainement d’une coordination par des comités de pilotage départementaux, « auxquels participeront les administrations, les Chambres d’agriculture et la MSA », a conclu Daniel Lenoir. Ces instances rassembleront des référents du monde de la santé (ARS), de la santé-sécurité au travail, du secteur social (désignés par la MSA) et de celui de l’économie désignés par la direction départementale des territoires.

*Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme - agriculteurs en difficulté - contact au 04 73 44 43 37.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

De gauche à droite : Laurine Rousset, présidente JA43, Eric Richard, président de la section laitière FDSEA43, Stéphane Joandel, président de la section laitière régionale, Vincent  Chirent, producteur de lait 63 et Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA63 ont procédé à une  vérification des prix du lait au supermarché E.Leclerc à Clermont-Ferrand
Les producteurs revendiquent 500 €/1000 litres de lait
Dans un contexte de flambée des prix et de sécheresse sans précédent, les responsables professionnels de la région demandent à la…
Les agriculteurs investissent dans le matériel économe en eau.
Comité départemental de l’eau : un renforcement des mesures de restriction

Le secrétaire général de la préfecture a réuni le Comité départemental de l’eau le 19 juillet afin d’échanger sur la situation…

L’Axe Allier passe en alerte renforcée
A l’issue du Comité départemental de l’eau (CDE) du 9 août, le Préfet a pris le 5ème arrêté de restriction des usages…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal Massif central est venu à la rencontre des producteurs de lait.
Les producteurs de lait toujours dans l’incertitude
Le jeudi 4 août, les producteurs de lait puydômois ont mené une action devant les bureaux de Sodiaal à Clermont- Ferrand avant d'…
Durant les fortes chaleurs, les équipes de castration sont intervenues dans les champs le matin.
Les castrations sur la fin
La castration des maïs semence arrive bientôt à son terme après près d'un mois de travaux mais les fortes chaleurs laissent…
En marron, les communes classées en zone de montagne et qui bénéficient d'une majoration supplémentaire de 15%.
La récupération des eaux pluviales financée
L'Agence de l'Eau Loire-Bretagne double l'enveloppe financière de son appel à projets "économies d'eau dans les élevages" pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole