Aller au contenu principal

GÉNÉTIQUE
Jeunes mâles reproducteurs Charolais à vendre les 3 et 4 septembre

Les 3 et 4 septembre auront lieu les portes ouvertes génétiques de SICAREV COOP durant lesquelles de jeunes mâles reproducteurs Charolais, âgés de 10 mois à 2 ans seront en vente. Deux élevages de l'Allier participent sur l'Auvergne.

L'Earl de la Motte-Mourgon à Magnet dans l'Allier présentera une trentaine d'animaux à vendre âgés de 10 à 11 mois.

La coopérative SICAREV organise les 3 et 4 septembre prochains, deux journées de portes ouvertes dans les élevages Charolais où de jeunes mâles reproducteurs seront mis en vente. Deux élevages de l'Allier participent à l'événement et présenteront aux éleveurs des animaux sélectionnés âgés de 10 mois à 2 ans. Les futurs acheteurs auront ainsi la possibilité d'acquérir un ou des animaux correspondants tant aux critères de race qu'aux attentes du marché.

"La coopérative accompagne ses adhérents dans la sélection"

À l'Earl de la Motte-Mourgon, Jean-Luc Desnoyer et ses associés se préparent à ces journées portes ouvertes génétique. L'élevage Charolais sélectionne ses animaux depuis plusieurs générations et a recours à l'insémination artificielle (IA) depuis plus de 30 ans. En septembre prochain, c'est donc tout naturellement que Jean-Luc Desnoyer présentera aux potentiels acheteurs ses meilleurs jeunes mâles âgés alors de 10 à 11 mois. "J'ai beaucoup de veaux à présenter mais j'ai sélectionné ceux ayant les meilleurs index, le meilleur génotypage. Ils seront également tous inscrits au Herd Book Charolais." L'éleveur est rôdé à l'exercice puisqu'il s'apprête à réaliser sa quatrième participation. Comme à chaque édition, il met les petits plats dans les grands, notamment en concevant un classeur où la fiche récapitulative de chaque animal (ascendance, index...) sera à disposition des acheteurs.

Jean-Luc Desnoyer n'attend pas ce rendez-vous de la coopérative pour vendre ses animaux mais ce format est, selon lui, "une sécurité garantie pour l'acheteur". En effet, les jeunes mâles présentés durant ces deux jours ont certes été sélectionnés par l'éleveur mais avec l'aval des conseillers de SICAREV. " La coopérative assure à ses adhérents des animaux répondant à la fois aux standards de la race mais aussi aux demandes des marchés. Nous les accompagnons donc dans la sélection de leurs animaux " explique Liv Claitte, conseillère élevage Covido-Bovicoop. Le résultat est un bovin avec "une finesse d'os tout en conservant des qualités bouchères [...] la facilité de vêlage est également primordiale tout comme un bon index lait".

"L'occasion d'avoir accès à de la génétique sans IA"

À quelques kilomètres de là, au Mayet de Montagne, le Gaec des Drigeards se prépare également à ce rendez-vous. Les quatre associés présenteront à la vente 17 veaux âgés d'un an à deux ans et inscrits au Herd Book. Là encore, la sélection génétique en Charolaise est une tradition et l'insémination artificielle est pratiquée depuis les années 1990. La facilité de vêlage, les qualités maternelles et le développement musculaire sont les principaux critères. Jules Giraud s'apprête à participer pour la deuxième fois à cette vente dont il apprécie "le côté pratique" et le "format". L'année passée, elle lui a permis de vendre cinq jeunes reproducteurs. Cette année encore, le jeune éleveur témoigne avoir sélectionné "ses meilleurs animaux" et espère renouveler les ventes de l'année dernière. " Ces portes ouvertes sont l'occasion pour les éleveurs, n'ayant pas recours à l'insémination artificielle, d'avoir des animaux avec une très belle génétique."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les utilisateurs de l’abattoir réunis le 10 novembre à l’initiative du président de la Chambre d’agriculture.
L'abattoir d'Ambert face à son avenir
Le 10 novembre, à l’initiative du président de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, était organisée une réunion d’information…
Parmi les sujets abordés, le projet alimentaire territorial sur le bassin de St-Eloy, mais aussi l’irrigation.
Une sérénité nécessaire dans les exploitations
Chambre départementale d’Agriculture, FNSEA 63 et Jeunes Agriculteurs du Puy-de-Dôme ont rencontré jeudi 28 octobre Guilhem Brun…
Faucheuse dans un champ
L'attrait pour les légumineuses relance les essais
Cette année encore les conditions climatiques n'ont pas favorisé le développement des légumineuses à graines dont le rendement…
Le Pass'installation pour les jeunes installés
Le 9 novembre, la Fédération des Caisses locales Groupama Puy-de-Dôme organisait sa journée annuelle Pass'installation destinée…
Bâtiment d'élevage
Vingt-et-une nouvelles communes classées en Zone Vulnérable
Suite à la révision des zones vulnérables engagée en 2020, la Préfète coordinatrice du bassin Loire-Bretagne a arrêté, le 30 août…
Les administrateurs de l'APLM ont profité d'une dégustation du fromage de raclette Mont Lait  dans les salons de l'Assemblée nationale pour sensibiliser députés et sénateurs du Massif central à la création d'un label Lait de Montagne.  Ici Eric Germain, trésorier de l'APLM aux côtés d'André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme.
Un label pour valoriser la Montagne
Alors que la notion " Montagne " est aujourd’hui galvaudée sur les marchés des distributeurs, l’Association des producteurs de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole