Aller au contenu principal

Istanbul à Paris, second cocorico puydômois

Les Gaec Astre, Cluzel-Heurtier et Garde vont conduire Istanbul au SIA dans l’espoir de décrocher le podium, car pour eux, Istanbul a tout d’un grand !

C’est d’abord l’histoire d’une bande de copain. Le Gaec Astre à La Celle-d’Auvergne, le Gaec Cluzel-Heurtier au Montel-de-Gelat et le Gaec Garde à Chaffraix ont toujours acheté ensemble des taureaux pour la monte naturelle. « Plus simple et économique » selon les éleveurs. Leur choix s’est porté en 2013, lors de la vente nationale à Magnicourt, sur Istanbul. Taureau dit mixte, âgé aujourd’hui de deux ans, il a remporté en 2014 un 1er prix au concours national et au Sommet de l’élevage ainsi que le prix d’honneur junior à Saint-Gervais. Devant de tels résultats pourquoi ne pas l’emmener à Paris ? « Tous les grands de l’élevage y sont, alors c’est bien que ce concours a de l’importance ! L’organisation est loin d’être simple et demande de mettre la main à la poche (tout compris environ 1 500€) mais Paris c’est le prestige » explique Cédric Heurtier. Un prestige pour lequel il faut batailler. Les éleveurs auront notamment en face d’eux le jeune taureau du GIE Charolais Leader auquel ils sont adhérents. « On va être concurrent avec l’autre taureau dont nous sommes également co-propriétaire. La situation est incongrue mais saine. On tient tout de même à rappeler que c’est celui qui passe devant qui paye à boire !» remarque Benoit Astre. Tout comme son homologue, Istanbul a tout pour prétendre au podium. Un animal de très haute qualité comme savent les choisir les éleveurs puydômois. Eric Garde, co-propriétaire d’Istanbul et ancien président du syndicat départemental Charolais est confiant. « Un ami à moi résumait très bien la situation des éleveurs du Puy-de-Dôme. Il disait : nous ne sommes peut-être pas dans le berceau mais depuis longtemps nous sommes debout et nous marchons ! ». En 30 ans, les éleveurs sont arrivés à un niveau de sélection incroyable parce qu’ils ont cette volonté d’avancer. «Je suis satisfait aujourd’hui de voir que les jeunes poursuivent cette démarche. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Jacques Chazalet, président du Sommet, est optimiste quant au maintien de l’évènement en octobre prochain à la Grande Halle d’Auvergne.
Une édition 2021 maintenue avec pass sanitaire
A quatre mois de l’ouverture, les organisateurs du Sommet de l’élevage (du 5 au 8 octobre) affichent optimisme et prudence en…
La pullulation de campagnols reste un réel fléau sur certains secteurs.
Une aide d’urgence pour soutenir des agriculteurs victimes du rat taupier
Face à la présence incessante du rat taupier sur certains secteurs du département, le Conseil Régional Auvergne Rhône- Alpes a…
Aulx
L’industrie Rochias en pourparlers avec les agriculteurs
L'entreprise Rochias, spécialisée dans l'ail déshydraté, s'est récemment rapprochée de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme…
Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA du Puy-de-Dôme.
« Prendre à l'un pour donner à l'autre : une solution inacceptable »
Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA du Puy-de-Dôme, revient sur les principales annonces du plan stratégique national (PSN)…
Huit exploitations de Limagne Nord se sont équipées de sondes capacitives qui mesurent tous les 10 cm sur une profondeur totale de 60 cm, la quantité d'eau disponible pour les plantes.
Huit sondes capacitives installées en Limagne nord
La Cuma des Marais et des adhérents du CETA Val de Morge ont investi dans plusieurs sondes capacitives pour piloter au mieux leur…
« France, veux-tu encore de tes éleveurs allaitants ? »
Conjoncture, prix, travaux de filière mais aussi PAC 2023 et problématiques locales à l’ordre du jour de la section bovine du 7…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole