Aller au contenu principal

Projet EFFIVIANDE
Introduction de la précocité dans la sélection des races à viande

Une conférence lors du Sommet de l’élevage 2022 a fait le point sur le projet EFFIVIANDE et s’est focalisé sur sa composante génétique : les voies possibles d’introduction de la précocité dans les programmes de sélection.

En charolais des systèmes naisseurs en contexte herbager avec finition de femelles à l’herbe.

L’élevage allaitant doit faire face depuis plusieurs années à un manque de rentabilité accru, à des revendications sociétales fortes et à des mutations dans les habitudes de consommation.
Face à ce constat, le projet EFFIVIANDE propose d’accompagner le développement de nouveaux systèmes de production dont les orientations de production répondent aux attentes des marchés, et qui mobilisent les ressources territoriales (et l’herbe en particulier). Pilotée par l’Institut de l’Elevage (IDELE), il regroupe des exploitations volontaires dans quatre bassins aux caractéristiques spécifiques : Bassin Charolais, Bassin Nord-Est, Bassin Ouest et Bassin Rustique avec l’ambition de co-construire avec les acteurs de la filière des systèmes d’avenir durablement compétitifs.
Les diagnostics débattus et partagés aboutissent à un même constat : le manque d’outils génétiques pour bien caractériser l’aptitude au rajeunissement des produits et la production de carcasses moins lourdes. La sélection sur la précocité (aptitude à atteindre le poids adulte le plus vite possible) est une piste de travail développée lors de cette conférence par M. Philippe Dimon et Mme Nathalie Malaval de l’IDELE. Ceci dans un contexte de production à l’herbe avec diminution de l’empreinte carbone des exploitations par l’augmentation de son stockage et la réduction des temps improductifs des bovins. La réflexion a été conduite avec Races de France et deux OS (Organismes de Sélection) : l’OS Charolais France et l’OS Salers pour un déploiement futur à l’ensemble des races. Une modélisation de 2 systèmes d’élevage appuyée par les résultats du réseau OSIRIS et les Indexations permet d’étudier la construction d’un index technique de précocité au but de repérer et sélectionner les animaux à forte vitesse de développement.
La précocité privilégie les croissances rapides avec une surveillance du poids naissance qui ne doit pas augmenter afin d’éviter les contraintes de vêlage défavorables économiquement.
Chaque OS a puisé dans ses indicateurs génétiques en leur appliquant le poids économique observé dans OSIRIS. Les deux OS, pour ne pas multiplier le nombre d’index, chercheraient à intégrer la précocité en révisant l’ISEVR. Le développement futur d’une évaluation de la vitesse de développement (projet PRECOBEEF 2) permettra de sélectionner encore plus efficacement les animaux sur la précocité.
Cette construction s’inscrit dans le temps long. Elle priorise la valorisation optimale de l’herbe, la réduction de l’empreinte carbone et la production d’animaux répondant aux besoins des marchés, efficients et économiquement rentables.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le jeu "La Grange" est une représentation simplifiée d'un territoire d'élevage. Son objectif est la co-construction par les joueurs d'une grange qu'ils devront faire évoluer au fil du temps, des contraintes et des souhaits partagés.
GAMAE : des jeux sérieux pour répondre à de sérieux enjeux
L’INRAE présente GAMAE, la première plateforme française de ressources scientifiques et techniques dédiée aux « jeux sérieux »…
Co-président du concours, Jean-Claude Faure est éleveur de charolaises au sein du GAEC des Deux villages et conseiller municipal de la commune.
Ce week-end a lieu le 35ème concours charolais de St-Gervais
La 35ème édition du concours interdépartemental charolais de Saint-Gervais d’Auvergne aura lieu les 5 et 6 novembre…
Sécheresse plans de maïs
Le département du Puy-de-Dôme reconnu pour les calamités agricoles
Une partie du Puy-de-Dôme reconnue au titre des calamités agricoles avec 158 communes concernées. Les demandes d'indemnisation…
Bâtiment d'élevage
Visites de bâtiments : une étape cruciale
Les portes ouvertes bâtiments, organisées par l’EDE et la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, auront lieu les 8, 9 et 18…
Durant la période qui précède la reprise de l’exploitation, Sylvain investit l’argent qu’il gagne dans son futur cheptel de vaches Aubrac.
Une transmission hors-cadre familial réussie !
Jean-Louis Lescure, exploitant retraité depuis octobre 2021, a eu la chance de trouver un jeune repreneur pour son exploitation.…
Méthaniseur
Méthanisation : solution d’avenir en milieu agricole
Bertrand Duprat, agriculteur méthaniseur et vice-président de l’association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF),…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole