Aller au contenu principal

Interdiction de brûlage des déchets verts et de l’écobuage

La Préfète du Puy-de-Dôme, Anne-Gaëlle BAUDOUIN-CLERC a pris un arrêté pour interdire tout brûlage des déchets verts et la pratique de l’écobuage à compter du 8 avril.

Le non-respect de l’interdiction constitue une infraction pouvant faire l’objet d’une contravention de 3e classe de 450 euros

La sécheresse actuelle des sols et de la végétation accentue les risques d’incendies lors des activités de brûlage des végétaux. Entre le 27 mars et le 6 avril le SDIS63 est intervenu à 25 reprises pour feux de végétaux, 14 hectares sont ainsi partis en fumée."À l’heure où les forces de sécurité et de secours sont pleinement mobilisées sur la crise sanitaire en cours, il est essentiel de ne pas générer une activité superflue dans les missions des sapeurs pompiers, des policiers, des gendarmes et des soignants" indique la Préfète dans un communiqué.

Ainsi à partir du 8 avril, le brûlage de déchets verts et végétaux, la pratique de l’écobuage et l’ensemble des brûlages « agricoles » (déchets végétaux agricoles, la gestion forestière…) sont interdits pour tous sur l’ensemble du département.

"En cette période de confinement, plusieurs solutions existent pour traiter les déchets verts, dans l’attente de pouvoir se déplacer de nouveau dans le réseau des déchetteries locales" explique la préfecture. A savoir:

  • dépose des petits déchets verts (tontes, feuilles mortes, petites branches) au pied des arbres et des plantes comme paillage.
  • pratique du mulching pour la tonte (laisser l’herbe coupée sur place), cela enrichit le sol.
  • stockage des plus grosses branches en attendant la réouverture des déchetteries ou broyage pour les composter ou dépose en tas pour faire un hôtel à insectes qui favorisela biodiversité.

L'arrêté préfectoral rappelle que le non-respect de cette mesure d’interdiction constitue une infraction pouvant faire l’objet d’une contravention de 3e classe de 450 euros.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole