Aller au contenu principal

Terroir
« Innover pour produire plus et mieux »

Rendez-vous désormais incontournable, Terroir a remporté un immense succès auprès des visiteurs, curieux d’échanger avec des professionnels sur les nouveaux enjeux de l’agriculture.

«L'agriculture bénéficie d'une image éloignée de la réalité(...) Des nostalgiques voudraient retrouver la ferme de leur enfance (...) Comme l'industrie, l'agriculture a changé. Elle s'est spécialisée car on ne peut plus vivre avec une vache, un cochon et une basse cour » : tels sont les extraits tirés d'un texte écrit par quatre agricultrices de Savoie et lus par Marie-Agnès Renard, membre de l'équipe organisatrice, lors de l'inauguration de Terroir 2008. Un texte qui résume parfaitement le décalage qui subsiste aujourd'hui entre le monde agricole et le grand public.
Les 25 et 26 janvier, les agriculteurs de la région d'Issoire ont, pour la 9ème année consécutive, ouvert les portes de l'agriculture au public. Un beau challenge pour cette équipe qui s'investit depuis 10 ans dans l'organisation de Terroir.« Le besoin de communiquer est plus que jamais présent » explique Michel Delsuc. Le président du comité d'organisation de Terroir fait allusion au nouveau défi lancé à l'agriculture : « produire plus et toujours mieux». « Le produire plus pour répondre à une demande croissante de la consommation. Le produire mieux pour réduire l'impact soi-disant négatif de l'agriculture sur l'environnement » précise-t-il. Sur ce dernier point, il rappelle toutefois que les agriculteurs ont déjà fait beaucoup, assaillis par « la pression constante de la société souvent exacerbée par des environnementalistes pas toujours au fait des enjeux ».
« Pour relever ces défis, il nous faudra sans cesse innover. Mais il faut pour cela que les politiques prennent les bonnes décisions et se projettent dans l'avenir plutôt que tourner le dos à l'innovation scientifique qui pourrait nous permettre de produire plus et mieux demain ».
Une perche tendue à Pierre Pascallon, maire d'Issoire et président de la Communauté de communes, qui, face aux inquiétudes formulées par la profession, invite les agriculteurs « à garder leur optimisme et à considérer l'accroissement de la population mondiale comme un véritable ressort pour l'agriculture et ses potentialités ». Le maire d'Issoire se félicite par ailleurs de
l'image nouvelle et réelle de l'agriculture apportée par Terroir; « une image qui contribue à inscrire la Foire de la Ste Paule dans le XXIème siècle » indique-t-il.

Il a dit


Gérard Renard, président de la Chambre départementale d'agriculture a salué «la persévérance de l'équipe organisatrice de Terroir. C'est une opération qui s'adapte parfaitement à la communication actuelle moderne. Elle est un support idéal pour expliquer le rôle essentiel de la production et montrer que l'Europe a sa place dans le concert des nations pour contribuer à la production agricole mondiale. Revenant sur les raisons de l'augmentation des prix des matières premières, le président Renard a souligné « le changement de vision du monde » impulsé par «le réveil de géants comme la Chine et l'Inde qui font valoir leurs aptitudes à entrer dans les schémas mondiaux ». Si l'agriculture était découragée, le monde et les équilibres politiques mondiaux en pâtiraient ». Il a conclu en souhaitant que « les décisions actuelles du gouvernement seront demain contrebalancées par les décisions qui seront prises durant la période de la présidence française de l'Union européenne ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole