Aller au contenu principal

Ils l’ont fait !

Emotion, rires et larmes de joies déferlent sur l'Auvergne après la magnifique victoire de l'ASM. Une victoire tant espérée que certains n'attendaient plus, histoire peut-être de conjurer le mauvais sort qui s'était installé dans l'équipe depuis des années... « Depuis un demi-siècle !» rectifient les supporters.

 "Le cauchemar est terminé, place au rêve !"

Mais tout cela n'est plus qu'un mauvais cauchemar : les jaune et bleu ne sont plus maudits ! La malé-diction les a quittés au soir de ce 29 mai ; date qui restera à jamais gravée dans les mémoires des auvergnats.
Tous les ingrédients étaient réunis pour gagner : une équipe montferrandaise qui part non favoris, une pression réduite, un mental d'acier, une détermination sans faille, la victoire des jeunes Espoirs et des Crabos qui ouvre la porte du Brennus et surtout : un encouragement sans limite de la part de toute une région acquise aux valeurs de l'ovalie et à ses joueurs. De Paris à Clermont-Ferrand, du Stade de France à la place de Jaude, l'engouement, la ferveur étaient à leur comble entraînant dans leur sillon des milliers de supporters.

 

« On a touché le Bouclier de Brennus »

Gageons que le « rêve ASM » va se poursuivre encore longtemps. Car les puydômois n'ont pas l'intention de descendre si vite de leur nuage de bonheur. « Votre victoire nous met du baume au cœur » clamaient les aficionados dimanche, à leurs Princes devenus Rois du rugby. Alors pourquoi abandonner cette atmos-phère de jouissance ? Maintenant que le Bouclier de Brennus est entre «nos mains», maintenant que «nous l'avons touché », pas question de le céder. Alors pas de répit pour l'ASM!
Au soir du 29 mai, une nouvelle partie s'est ouverte pour l'équipe : confirmer en 2011 son statut de champion de France ! Mais les supporters seront là, les auvergnats aussi pour encourager une nouvelle fois leurs Dieux du Stade Michelin.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le Covid aura finalement eu raison du plus grand rassemblement du monde de l'élevage.
Le Sommet de l'élevage reporté en 2021
Le rendez-vous européen des professionnels de l'élevage prévu début octobre à Clermont-Ferrand ne se tiendra pas cette année.
De gauche à droite : Bertrand Bissuel, directeur du lycée, Alain Mercier, président de la Communauté de communes Dômes Sancy Artense , Brice Hortefeux et le sénateur Jean-Marc Boyer.
Des travaux au lycée de Rochefort-Montagne
Le lycée agricole de Rochefort-Montagne est engagé dans un plan de rénovation de ses bâtiments pour lequel la Région contribue à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole