Aller au contenu principal

Rencontre
Gageures d’aujourd’hui, enjeux d’avenir

Les représentants professionnels de JA, FNSEA et de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme ont partagé l'actualité avec le Préfet et les directeurs des administrations départementales.

De nombreux sujets ont été abordés par les professionnels avec le représentant de l'Etat et les directeurs des administrations départementales

Gestion volumétrique, projets irrigation, hausses des charges, renégociations commerciales, influenza aviaire, les sujets étaient nombreux vendredi dernier 8 avril sur la table réunissant les responsables professionnels JA, FNSEA et Chambre d’agriculture et Monsieur le Préfet Philippe Chopin, Monsieur le Directeur des Territoires Guilhem Brun et Bertrand Toulouse, directeur départemental de la protection des populations.

L’irrigation, enjeu d’aujourd’hui, enjeu d’avenir

Bien évidemment, le passage à la gestion volumétrique a été au coeur de vifs échanges « la gestion volumétrique est obligatoire depuis presque 20 ans, nous comprenons que l’année de transition ennuie », rappelle Philippe Chopin, qui ne veut plus d’une exception dans le Puy-de-Dôme sur le sujet. Des souplesses ont cependant été proposées par l’administration à la profession. Tout d’abord, une adaptation des volumes en cours de campagne, pour optimiser le volume annuel, puis des travaux à mener conjointement pour remplacer la date du 1er avril « par une périodicité plus adaptée », ainsi qu’« un pilotage plus fin des lâchers sur le barrage de Naussac se rapprochant au mieux des périodes critiques », indique Guilhem Brun. Conscients de la nécessité d’explications autour de cet arrêté préfectoral, la DDT souhaite « présenter cela, à nouveau aux irrigants ».
« Les stockages hivernaux sont des projets structurants et d’avenir, nous nous devons de travailler sur ce sujet structurel », rappelle le directeur des territoires. Le Préfet a mentionné qu’il défendait l’eau agricole lors de ses prises de parole. Les travaux et études en cours permettront à plus long terme de recalibrer les besoins en eau sur le département.
Bertrand Nicolas, vice-président de la Chambre d’Agriculture a insisté : « ces études devront prendre en compte les besoins croissants au regard de la sécurisation des systèmes et de l’enjeu du changement climatique ». Quant à Nicolas Chatard, président de Jeunes Agriculteurs Puy-de-Dôme, il a aussi rappelé cet enjeu de l’eau pour « l’attractivité du métier et des reprises d’exploitations ».

Une DDPP très rigoureuse sur l’arrivée d’animaux de zones infectées

Bertrand Toulouse, interrogé sur l’application des mesures dérogatoires prévues par le ministère pour les mises en place de juvéniles provenant des Pays de la Loire notamment, rappelle la forte évolution de l’influenza aviaire dans l’Ouest de la France. Il concède « demander d’importantes garanties des couvoirs d’origine ». Concernant les prochaines mises en place, les analyses des couvoirs seront déterminantes pour l’entrée d’animaux dans les élevages.

Egalim 2, négociations commerciales, hausses des charges...

À ces différents sujets, « il faut rajouter la hausse des charges sur l’énergie, les matières premières et les intrants qui flambent et ont aussi nécessité à se répercuter sur les prix de vente pour couvrir les coûts de production des agriculteurs », rappelle Sabine Tholoniat, la présidente de la FNSEA 63. Le Préfet adressera dans les prochains jours, un courrier « rappelant la nécessité de maintenir un niveau de rémunération au maillon production, et ce, conformément à la loi ».
D’autres sujets divers, dont les nuisibles, ont été abordés à ce rendez-vous.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le jeu "La Grange" est une représentation simplifiée d'un territoire d'élevage. Son objectif est la co-construction par les joueurs d'une grange qu'ils devront faire évoluer au fil du temps, des contraintes et des souhaits partagés.
GAMAE : des jeux sérieux pour répondre à de sérieux enjeux
L’INRAE présente GAMAE, la première plateforme française de ressources scientifiques et techniques dédiée aux « jeux sérieux »…
Sécheresse plans de maïs
Le département du Puy-de-Dôme reconnu pour les calamités agricoles
Une partie du Puy-de-Dôme reconnue au titre des calamités agricoles avec 158 communes concernées. Les demandes d'indemnisation…
Durant la période qui précède la reprise de l’exploitation, Sylvain investit l’argent qu’il gagne dans son futur cheptel de vaches Aubrac.
Une transmission hors-cadre familial réussie !
Jean-Louis Lescure, exploitant retraité depuis octobre 2021, a eu la chance de trouver un jeune repreneur pour son exploitation.…
Méthaniseur
Méthanisation : solution d’avenir en milieu agricole
Bertrand Duprat, agriculteur méthaniseur et vice-président de l’association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF),…
La nouvelle programmation FEADER 2023-2027 en Auvergne Rhône-Alpes met l'accent sur l'installation et les investissements agricoles.
La Région assoit son soutien à l'agriculture
Les services de la région Auvergne Rhône-Alpes ont présenté le nouveau programme FEADER 2023-2027 à l’occasion d’une rencontre…
Julien Villedieu, Éric Villedieu et Jean-François Geille se tenant devant leur bâtiment récemment agrandi.
Robots de traite en circulation libre et maintien du pâturage
Mardi 8 novembre, des portes ouvertes bâtiment étaient organisées par l’EDE 63 au Gaec du Puy de Boucaud à Heume-l’Église,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole