Aller au contenu principal

FNSEA 63 : Responsabiliser le réseau...

David Chauve, Secrétaire général FNSEA63

À deux ans des prochaines élections Chambres d’agriculture, la FNSEA63 veut s’appuyer davantage sur chaque maillon de son réseau pour continuer à défendre les intérêts des agriculteurs et surtout construire un projet collectif partagé par tous les professionnels.

 

L’assemblée générale de la FNSEA63 a lieu le 17 mars prochain. Comment va se dérouler ce temps fort annuel ?

Cette année nous ouvrons un mandat particulier avec, d’ici deux ans, les élections aux chambres d’agriculture. C’est un objectif important pour notre syndicat FNSEA. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de réunir notre réseau en assemblée générale plutôt que dans le cadre d’un congrès dans lequel nous serions obligés d’accueillir des intervenants extérieurs. Alors pas de grand’mess cette fois-ci ! Nous allons concentrer nos échanges au sein du réseau et donner la parole aux cantons. Toutes les questions seront ouvertes, tous les adhérents pourront s’exprimer librement sur ce qu’ils attendent de leur syndicat et de ses actions ; ce sera aussi l’occasion de souligner les avancées que nous avons obtenues au prix d’une mobilisation constante du réseau. Car vous le savez ces dernières années les agriculteurs, à l’appel de la FNSEA et des JA, sont montés au créneau à plusieurs reprises pour dénoncer des décisions aberrantes, obtenir des avancées réglementaires, sensibiliser les décideurs sur des enjeux et sur des situations non tenables pour bon nombre d’exploitations.

C’est effectivement une période extrêmement compliquée pour la profession, mais qui d'autre que notre réseau a enfilé le « bleu de chauffe » pour proposer des actions d'envergure, même si le résultat n'a pas toujours été à la hauteur des attentes : PERSONNE.

 

Quels messages souhaitez- vous transmettre à vos adhérents et plus largement aux agriculteurs du Puy-de-Dôme ?

Les agriculteurs, quelle que soit leur production, ont besoin avant tout de lisibilité. Ils ont besoin d’un projet collectif dans lequel ils peuvent s’intégrer individuellement. C’est notre crédo à la FNSEA 63 : défendre collectivement un projet porté et partagé par des hommes et des femmes, malgré les difficultés, malgré un contexte très instable qui n’épargne aucune production, aucune exploitation. Mais pour atteindre cet objectif, chaque maillon du réseau doit jouer pleinement son rôle sur le terrain. Chacun doit relayer à son niveau les messages d’un projet dans lequel chacun d’entre nous se retrouve. C’est cette idée là que nous voulons partager avec nos adhérents et avec les agriculteurs du département qui souhaitent nous rejoindre. Chacun doit se responsabiliser et arrêter d'attendre tout des autres : question d'état d'esprit et de convictions !!! C’est le moment de nous mettre en ordre de bataille, de reprendre les rênes du développement à travers la construction d’un projet d’avenir collectif et partagé.

 

Cette assemblée générale est élective. L’occasion peut-être pour le syndicat de redéfinir les enjeux ?

Effectivement c’est l’occasion d'affirmer d'abord une continuité au travail effectué, tout en se fixant de nouveaux objectifs et des priorités par rapport aux enjeux qui se présentent à l’agriculture. Le contexte bouge beaucoup et rapidement… Il faut savoir se remettre en cause et modifier les curseurs pour mieux accompagner les agriculteurs dans l’évolution du métier. C’est en tout cas la mission que revendique la FNSEA63. Et les échéances électives à l’horizon 2019 sont pour nous un formidable challenge que nous souhaitons relever avec toutes celles et ceux qui se retrouvent dans nos valeurs.

Mais soyons tous conscients que si nous n'avançons pas avec nos idées, d'autres avanceront avec les leurs...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole