Aller au contenu principal

Congrès JA
Faire entendre la voix de l'agriculture de montagne.

Lors du congrès JA, la délégation du Massif central a fait clairement entendre sa voix sur deux sujets qui lui tiennent particulièrement à coeur.

Sur la biodiversité : dans le rapport d'orientation des JA Nationaux, elle est présentée comme un atout pour l'activité agricole. Les JA du Massif central ont souhaité amender cette partie du rapport en mettant en valeur l'interaction qui
existait entre agriculture et biodiversité. C'est l'activité agricole qui permet aujourd'hui la biodiversité et non pas l'inverse. De plus, les JA du Massif central ont souligné le fait que les politiques dites de biodiversité vont généralement à l'encontre de l'acte de production et font passer l'agriculture comme activité annexe, en étant toujours plus contraignante et cloisonnante . "Si aujourd'hui nous sommes agriculteurs, ce n'est pas pour protéger une faune et une flore dont le cycle biologique, comme celui de tous les organismes vivants, c'est de vivre et de s'éteindre, mais pour permettre à nos concitoyens de pouvoir se nourrir aujourd'hui comme demain" Belle conclusion lorsque le rapport d'orientation national s'intitule "Pour un pacte alimentaire, le défi d'une agriculture durable" !
Autre sujet qui a fait place aux débats, la refonte de l'ICHN présentée par JA National. Le Massif central s'est farouchement opposé à la proposition de l'instance nationale qui voyait au travers de l'ICHN de demain une aide à l'handicap naturel mais aussi à la compétitivité. Le Massif a alors rappelé l'essence même de l'ICHN et avancé plusieurs arguments démontrant les dangers de cette proposition. Après avoir longuement joué sur le sens des mots, nous sommes arrivés à la conclusion que, pour l'instant, aucun fonds de financement ne pouvait être mis en avant pour une telle mesure. L'agriculture du Massif de demain a besoin de l'ICHN pour exister, ne soyons pas de plus en plus de convives à partager un même gâteau.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Personnes se promenant le long de l'Allier
Voie verte, les agriculteurs seront concertés
Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole