Aller au contenu principal

Ede 63
Et le Contrôle laitier devient « EDE Puy-de-Dôme Conseil Elevage »

En misant sur l’informatisation des données d’élevage et leur valorisation, l’organisme veut proposer aux éleveurs des services qui répondront aux contraintes de filière et de politique agricole

Bibiane Baumont a présenté les résultats. « Le taux de cellules dans les élevages  s’est nettement dégradé » a-t-elle indiqué.

L'Assemblée générale de l'organisme s'est tenue jeudi 19 octobre. La première des nouveautés, c'est ce changement de nom. « Il y aura toujours du recueil de performances, de données. Mais notre cœur de métier se déplace du contrôle de performances vers le conseil aux éleveurs. D'où l'évolution de notre nom » explique Bibiane Baumont.

Plus de lait par ferme

A partir des données de l'EDE (1900 adhérents, soit 60 % des vaches laitières du département sont inscrites au Contrôle laitier), la ferme laitière du Puy-de-Dôme produit encore plus de lait : 280.000 litres/exploitation contre 200.000 litres/exploitation 10 années plus tôt. Les résultats départementaux concernant le taux de cellules se sont par ailleurs nettement dégradés. « les élevages en dégradation sont généralement des élevages limités par la main d'œuvre, ou dont les exploitants sont démotivés. A l'inverse, les élevages qui réussissent ont de bonnes pratiques de traite ou ont procédé à des améliorations de matériel et de bâtiment » a-t-elle expliqué.
« A partir de 2015, la régulation ne se fera plus par les quotas. Nous travaillons pour proposer à nos adhérents des outils adaptés à cette nouvelle phase » a indiqué le vice-président du Contrôle laitier Joël Achard.

 

 

Informatisation, contrôles qualité, services en ligne

De nouveaux protocoles à l'essai pour le « contrôle de performances », et un accès aux résultats plus rapide: envois par mail, par Sms ou consultation internet (site Coline). « 150 éleveurs se connectent régulièrement à la consultation Coline » a indiqué Bibiane Baumont.
Les agents de pesée sont managés selon les règles « Iso 9001 », et à ce titre, suivent leurs résultats qualitatifs et bénéficient d'une formation régulière.
D'autres évolutions sont en test, comme celle des matériels de pesée, informatisée pour être directement exécutée en salle de traite, ou encore celle du logiciel Ori-automate: un logiciel qui permettra l'échange de données avec les logiciels de l'éleveur.
En fin de matinée, une démonstration d'Orani-web a été présentée. Ce service en ligne permet d'accéder à la quasi-totalité des prestations sur les Services Identification pour les bovins, les ovins et les caprins : notifications au Service IPG* (naissances, entrées et sorties, commande de boucles), inventaire à jour disponible de suite, etc.

 

 

 

Informations d'élevage en vue du conseil

L'organisme s'oriente donc vers une valorisation maximale des données d'élevage : avec les nouveaux équipements disponibles, on peut suivre de nombreux éléments (qualité de lavage du matériel de traite, courbe d'éjection du lait, taux de matière grasse et d'oméga 3, taux d'urée, etc.) qui vont avoir de plus en plus d'importance, soit pour la conduite d'élevage, soit pour améliorer la qualité du lait- et son prix.
En matière de conseil, EDE Puy-de-Dôme Conseil Elevage intervient dans plusieurs domaines : projet et suivi de Plans de Développement Laitiers, maîtrise sanitaire (en lien avec le Gds), formations, etc.
Une enquête est prévue pour mettre en place des formations adaptées aux nouveaux outils cités plus haut.

L'Ede participe par ailleurs à plusieurs projets de filières (lait de montagne, prévision de productions trimestrielles, lait Aop, etc.) qui ont tous leur importance pour organiser la production laitière du département en réponse aux changements en cours.

Association des utilisateurs de contrôle de performance

Une assemblée constitutive s'est tenue pour créer cette nouvelle association. Par cette action, le contrôle de performance aura désormais une représentation «juridiquement valable » au sein du conseil d'administration de l'Ede. La nouvelle association regroupe par section les adhérents à Bovin Croissance, à Ede Puy-de-Dôme Conseil Elevage, et au Contrôle de Performance Ovins.

 

 

Bovins croissance : cap sur la génétique et le travail d'élevage

Dans le même temps se tenait l'Assemblée générale de Bovins Croissance. Contrairement à la tendance nationale, le nombre d'adhérents (430 en 2009) a augmenté de 30 % depuis 2002. « le nombre de vaches contrôlées a augmenté de 40% en 7 ans. Il y a une hausse notable du nombre de veaux par troupeau » explique Gilles Gapihan.
« En matière de conseil, nous cherchons à préparer les éleveurs. Après 2013, les critères économiques vont devenir prépondérants » indique t-il. Aussi l'organisme travaille t-il de plus en plus sur la génétique et le travail d'élevage. Un nouveau carnet d'élevage est mis en service auprès des éleveurs. Il est axé sur la génétique et le «bien-être de l'éleveur » : ce dernier axe utilise des critères (mères maternelles, taille des tétines, docilité, etc.) déjà utilisés au Canada et aux Etats-Unis. Là aussi, le travail avec des partenaires (Gds, Chambre d'agriculture, Groupements) est généralisé.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole