Aller au contenu principal

Hausse des charges en grandes cultures
Estimez l’impact de la hausse des prix des intrants sur vos coûts de production

Entre l'augmentation du prix des intrants et de l’énergie et la volatilité des prix de marché des cultures pour les récoltes 2022 et 2023, il devient difficile de se repérer ! Pour vous accompagner dans l’évaluation de vos charges et vos coûts de production, ARVALIS met à disposition deux outils de calcul Excel en accès libre.

40 à 55 % des charges de production sont concernées par la hausse des prix

Les principaux postes qui subissent (récolte 2022) ou subiront (récolte 2023) une augmentation en rapport avec le prix de l’énergie et/ou la disponibilité des intrants sont les engrais, le carburant, l’irrigation, le séchage, le stockage, ou encore les produits phytosanitaires. On peut y ajouter l’entretien/réparation (prix des pièces, logistique transport…) ou encore les travaux à façon (carburant). D’autres postes, comme les semences de certaines cultures, pourront également augmenter pour la récolte 2023.

Selon les Observatoires (1) des exploitations de grandes cultures gérés par ARVALIS, les postes engrais, produits phytosanitaires, carburant, énergie pour l’irrigation et le séchage représentaient, en moyenne sur la période 2018/2021, 30 à 35 % du total des charges(2) pour les céréales à paille, 30 à 40 % pour du maïs « sec ou irrigué », et 27 à 30 % pour des pommes de terre en sec(3). En élargissant aux postes pouvant être touchés par la hausse, cette proportion monte jusqu’à 40 à 55 %.

A chaque exploitation, sa situation

Chaque exploitation a des niveaux de charges, de rendements, ainsi qu’une politique d’achat des intrants et de vente des récoltes qui lui sont propres. Si un certain nombre de charges à l’hectare sont déjà fixées pour la récolte 2022, d’autres sont encore incertaines. Le rendement sera un élément déterminant pour évaluer les coûts de production en euros par tonne : à charges constantes, une variation de rendement peut entrainer une variation du coût de production de plusieurs dizaines d’euros.

Encore beaucoup d’incertitudes, surtout pour 2023

Pour la récolte 2023, tout est à faire. Les prix actuels des intrants, lorsqu’il y a des propositions, montrent de fortes hausses. La hiérarchie actuelle du poids des facteurs de production sur les hausses à la tonne produite est la suivante : d’abord les engrais, viennent ensuite l’énergie pour le séchage, l’irrigation et le carburant, puis les produits phytosanitaires. Tout cela sans parler de la disponibilité. Avec les premiers prix proposés actuellement sur les principaux postes cités ci-dessus, l’augmentation des coûts à la tonne pourrait se chiffrer à 75 voire 100 € pour les céréales, toutes choses égales par ailleurs.

Côté prix des productions, rappelons qu’actuellement les prix de deux campagnes sont cotés en prix spot : la future récolte 2022 et, pour certaines cultures, la récolte 2023.

 

Faire ses propres estimations grâce à deux outils simples et en accès libre

Faire ses propres calculs de coût de production et de marge est une première étape pour réfléchir à la commercialisation de la récolte 2022, à une éventuelle adaptation des pratiques ou encore un éventuel arbitrage entre la commercialisation et l’achat d’intrants pour la récolte 2023.

Pour vous accompagner, ARVALIS met à disposition, en accès libre, deux outils de calcul pour estimer rapidement l’impact des variations de prix des intrants et des cultures. Baptisés ImpactCharges et ImpactCoutProduction, ces outils se présentent sous la forme d’un fichier Excel. Ils ont été réalisés par ARVALIS avec la collaboration de l’AGPB, de l’AGPM et de l'UNPT. http://oad.arvalis-infos.fr/

 

(1) Observatoire ARVALIS / Unigrains (à partir de données CerFrance) et Fermothèque ARVALIS

(2) ensemble des charges, y compris la rémunération de la main d’œuvre familiale - 100 % fermage et rémunération des capitaux propres.

(3) hors coût de stockage

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les bâtiments agricoles ont été la cible de grêlons de la taille parfois supérieure à une balle de tennis. De nombreux dégâts sont à déplorer également sur les cultures et l'herbe.
Grêle et orages : les épisodes de trop !
Le Puy-de-Dôme a été touché le week-end de la Pentecôte par de violents orages qui ont détruit des cultures et endommagé…
Tournée calamités des Combrailles : un point de départ pour bâtir le dossier « calamités ».
Grêle : et après ?
Alors que les orages de grêle ont dévasté cultures et bâtiments le week-end de la Pentecôte, les agriculteurs éprouvés par ce…
En l'espace de 24 heures, deux vaches de Patrick Boyer ont été dépecées par les vautours dont une où la mort de l'animal n'est pas certaine avant l'intervention des charognards.
Les vautours réapparaissent près d’Égliseneuve-d'Entraigues
Les vautours fauves ont refait leur apparition dans le Puy-de-Dôme près d'Égliseneuve d'Entraigues où Patrick Boyer, éleveur de…
Lors de l’assemblée générale de la section auvergnate d’Unisylva à Brioude, la coopérative forestière est revenue sur le contexte actuel exceptionnel qui marque la première hausse significative des prix depuis plus de 30 ans.
Les marchés forestiers à des niveaux historiques
La coopérative forestière Unisylva clôture l'année 2021 sur un bilan positif grâce à un contexte exceptionnellement favorable au…
Droit à l’essai : un an de dialogue pour s’associer sur de bonnes bases
Très investies dans la structure Gaec et Sociétés, Brigitte Troucellier, agricultrice dans le Cantal et Maryse Font, agricultrice…
La journée Herbe Richesse des Combrailles a réuni une centaine de visiteurs à Villossanges.
L'herbe, une culture à part entière dans les Combrailles
Les Combrailles étaient à l'honneur la semaine dernière lors d'une journée dédiée aux cultures fourragères organisée par la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole