Aller au contenu principal

Essais et innovations, les atouts de la coopérative

La « Rencontre Agro 2016 » organisée par Limagrain a permis aux adhérents de découvrir durant une journée les expérimentations menées par la coopérative.

François Clément, directeur de la communication auprès des adhérents (à gauche) et Jean-Luc Vialles, directeur de l’innovation et du développement agronomique (à droite) ont expliqué aux adhérents la nature des travaux conduits sur l’exploitation de Jean-Marc Debin (au centre) ainsi que les résultats.

C’est une formule réinventée à laquelle ont eu droit les adhérents de Limagrain. D’ordinaire, la coopérative présente ses différentes expérimentations sous la forme d’un rallye. Le 1er juin dernier, c’est en un seul et même lieu à Riom, sur l’exploitation de Jean-Marc Debin, que les techniciens ont expliqué leurs divers travaux aux invités. Un moment primordial à la fois pour Limagrain et ses agriculteurs selon François Clément, directeur de la communication auprès des adhérents. «La vie de la coopérative est ponctuée de divers évènements avec toujours un œil technique et innovant. Nous avons des choses à montrer à nos adhérents : résultats de recherches, pistes d’avancées agronomiques, données technico-économiques...».

 

Toujours plus de maîtrise

Autour de cinq ateliers, les adhérents de Limagrain ont donc pris connaissance des expérimentations conduites par la coopérative notamment en ce qui concerne l’agriculture de précision. Les essais sont essentiellement centrés sur la capacité de moduler les doses d’intrants en fonction des hétérogénéités de la parcelle. «En fonction de la nature du sol, de l’exposition, les plantes au sein d’une parcelle n’ont pas les mêmes besoins. Si les agriculteurs apportent la même dose sur toute la culture, il y aura à certains endroits des manques et/ou des surdosages. Aujourd’hui, nous sommes capables d’identifier ces zones et nous avons le matériel adapté. Hors, le souci reste la compatibilité entre le matériel et les données émises» explique Jean-Luc Vialles, directeur de l’innovation et du développement agronomique.

L’autre grande préoccupation de la coopérative n’est autre que les fuites d’azote. Divers produits notamment des retardateurs de nitrification, sont en cours d’expérimentation depuis près de trois ans. « Ces produits permettent de réduire la vitesse de mise à disposition de l’azote à la plante. C’est de l’azote sous perfusion ! »

 

Des solutions d’ailleurs

L’atelier de l’irrigation «goutte à goutte» est sans nul doute celui qui a le plus attiré l’attention des adhérents. La coopérative travaille au développement de cette technique en grandes cultures. Les premiers chiffres sur maïs consommation sont encourageants puisqu’ils démontrent une économie de 15% d’eau et un gain de rendement de plus de 15%.

Sébastien Vidal, agriculteur et administrateur à Limagrain témoigne de l’ingéniosité du système. «Après l’année 2015 que nous avons passée, nous ne pouvions qu’être intéressés par le goutte à goutte. Cette technique d’irrigation en grandes cultures n’a rien de farfelue. Au contraire, elle est très développée dans certains pays arabes, alors pourquoi pas chez nous ? »

Cette «Rencontre Agro 2016» a également été l’occasion pour la coopérative d’organiser une journée conviviale afin de faire oublier durant un instant la morosité ambiante. « Nous traversons des années difficiles mais c’est dans l’innovation que nous trouverons les solutions » affirme l’administrateur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Personnes se promenant le long de l'Allier
Voie verte, les agriculteurs seront concertés
Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole