Aller au contenu principal

EDE 63
Equipement de traite : peser le pour et le contre avant achat

Avant d’envisager l’achat d’un équipement de traite, le Contrôle laitier propose à ses adhérents de les accompagner dans le choix technique et économique d’un système adapté à leur élevage.

Pour choisir un équipement de traite adapté à son élevage, le Contrôle laitier du Puy-de-Dôme propose du conseil et des formations.
La dernière en date a été organisée les 10 et 11 mars à destination d'une dizaine de producteurs laitiers, tous à l'affut de renseignements pour bien choisir et installer un nouvel équipement ou une nouvelle salle de traite. Lors de cette formation, la présentation des différents systèmes a permis de mettre en évidence les avantages, les inconvénients et les coûts propres à chaque équipement. « Installer un système de traite est un investissement lourd et sur du long terme qui suppose de bien réfléchir en amont son projet » précise Daniel Montagnon, technicien au Contrôle laitier, animateur de la formation.

Eplucher son bon de commande

Avant d'aller chez le concessionnaire, Jacques Miallet conseille les éleveurs sur le prix d'achat, les coûts d'entretien et sur l'équipement correspondant aux pratiques de chaque éleveur. Le conseiller traite du Contrôle laitier vérifie et compare aussi les différents devis proposés. Plus largement, il met l'accent sur l'intérêt de bien choisir le compteur à lait.
Il en existe deux types :
- les indicateurs de production : ils donnent une indication sur la quantité de lait de chaque vache avec une marge d'erreur de 10 %. « Ces indicateurs ne peuvent pas servir pour le contrôle laitier » prévient Jacques Miallet.
- les compteurs à lait élec-troniques en ferme (CLEF) qui, après réglage, peuvent être utilisés pour le contrôle laitier s'ils possèdent un agrément ICAR. Il existe des modèles infra-rouge (au coût plus élevé mais avec peu d'entretien) et des modèles mécaniques qui, en revanche, demandent un entretien régulier pour bien fonctionner. « En principe, il y a un kit de pièces de rechange comprenant des joints, membranes ou pistons selon les modèles». Quel que soit le modèle de compteur à lait, Jacques Miallet met en garde sur l'étalonnage. «Un compteur même agréé doit être étalonné au lait sur l'installation et réglé. Or cet étalonnage n'est pas toujours très juste ou pas toujours prévu dans le bon de commande. Un point à vérifier dans la commande ! »
De la même manière, sur certains modèles le préleveur automatique de lait est en option. «Si les producteurs souhaitent faire des prélèvements, ils doivent penser à indiquer les préleveurs dans le bon de commande ; au risque d'être facturés en supplément ». Enfin, le conseiller traite insiste sur l'entretien régulier des compteurs à lait (sauf pour les modèles infra rouge) pour qu'ils soient fiables.

 

Conseils et informations sur les différents équipements de traite, sur les « pièges » à éviter : Jacques Miallet, conseiller traite Contrôle laitier du Puy-de-Dôme : 04.73.44.46.14 (lundi après-midi) ou 04.73.63.99.40 (répondeur).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Meilleurs voeux 2021

L'Auvergne Agricole et  Excepto vous présentent ses voeux.

Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Le grand Massif central défend des fermes pas des firmes
Réunis le 8 janvier à Clermont-Ferrand, les membres de la Copamac-Sidam ont réitéré leurs propositions dans le cadre des derniers…
Personnes se promenant le long de l'Allier
Voie verte, les agriculteurs seront concertés
Le future voie verte reliant Saint-Yorre à Pont-du-Château et Authezat à Brassac-les-Mines inquiètent bon nombre d'agriculteurs.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole