Aller au contenu principal

RÉCOLTE
Ensilage : des rendements très hétérogènes

Les ensilages sont bien entamés dans le département avec des rendements très hétérogènes, selon l'exposition des parcelles, mais globalement déficitaires et jusqu'à 50% en plaine.

Les adhérents de la Cuma de Biollet ont constaté durant l'ensilage des rendements très hétérogènes selon les secteurs et les parcelles.

La saison des ensilages bat son plein avec des conditions de récoltes optimales mais loin d'être idéales pour la pousse de l'herbe. Le déficit pluviométrique sur l'ensemble du Puy-de-Dôme, depuis le début de l'année, a occasionné des pertes de fourrages. Ces dernières sont "très hétérogènes selon les secteurs et même entre les parcelles " souligne Pascale Faure, conseillère fourrage à la Chambre d'agriculture. Ces variations résultantes du contexte pédo-climatique de chaque prairie, les adhérents de la Cuma de Biollet dans les Combrailles les ont observées durant leurs travaux. 

Exposition et sol ont fait pencher la balance

Les ensilages ont démarré la semaine dernière dans les Combrailles avec "10 à 12 jours d'avance". Les adhérents de la Cuma de Biollet enchaînent les allers-retours avec leurs tracteurs et leurs remorques dans un ballet savamment orchestré ; pendant qu'au volant de l'ensileuse, le chauffeur suit les andains avec minutie. " C'est qu'il ne faut pas en oublier !" Comme partout ailleurs dans le département, les agriculteurs constatent de-ci de-là, des pertes de rendements plus ou moins importantes. "Ce n'est pas mauvais mais il en manque... Les silos ne sont pas tout à fait pleins." Le président de la Cuma Yoann Chaffreix a rapidement fait le compte et estime qu'ils ont récolté en moyenne sur le secteur entre "20 à 30% d'herbe en moins".
Ce jour-là à Charensat, l'équipe de cumistes ensile chez Maxime Poumerol. L'éleveur de Charolaises a 33 hectares d'herbe à récolter et même si tout n'est pas encore dans le silo, il affirme déjà avoir 30 à 40% de perte de rendement. "Heureusement, il me reste des stocks de l'année dernière. Je ne suis pas inquiet." Dans le groupe, ils ont tous constaté plus ou moins le même phénomène : "l'exposition des parcelles, le type de sol, l'âge des prairies, la fertilisation... tout cela a eu un impact considérable sur le rendement cette année".
Pascale Faure, conseillère fourrage à la Chambre d'agriculture, a réalisé le même constat.

Des rendements moyens à la baisse

"Les orages de fin avril et de la semaine dernière ont été déterminants." Elle a enregistré sur certains secteurs séchants jusqu'à 50% de pertes "notamment en plaine". En Combrailles, la conseillère fait état de "rendements moyens hormis sur les parcelles exposées au sud ou venteuses où l'herbe a peu poussé". À l'opposé, près d’Ambert, les premiers résultats des ensilages sont également très hétérogènes. "Il est très difficile de faire un premier bilan sur le département. Encore une fois, l'exposition et surtout le vent, ont joué un rôle prédominant dans la croissance de l'herbe." Tout n'est pas perdu selon la conseillère puisque les foins restent encore à venir. Les conditions météorologiques de ces dernières semaines permettent d'ailleurs en plaine d'entamer ces fenaisons.
Quoi qu'il en soit, la pluie manque à l'appel et cette absence inquiète davantage l'ensemble de la profession. Maxime Poumerol et ses collègues cumistes sont dubitatifs face à cette météo un peu folle. "Il y a un peu plus d'un mois, on avait encore -10°C le matin ! Le froid est resté longtemps et le chaud est arrivé très vite ! " Le manque d'eau à la sortie de l'hiver n'a pas armé la végétation pour affronter ces prémices estivaux. Une situation loin d'être inédite et qui pourrait dans les prochaines années devenir un classique.  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Les bâtiments agricoles ont été la cible de grêlons de la taille parfois supérieure à une balle de tennis. De nombreux dégâts sont à déplorer également sur les cultures et l'herbe.
Grêle et orages : les épisodes de trop !
Le Puy-de-Dôme a été touché le week-end de la Pentecôte par de violents orages qui ont détruit des cultures et endommagé…
Tournée calamités des Combrailles : un point de départ pour bâtir le dossier « calamités ».
Grêle : et après ?
Alors que les orages de grêle ont dévasté cultures et bâtiments le week-end de la Pentecôte, les agriculteurs éprouvés par ce…
En l'espace de 24 heures, deux vaches de Patrick Boyer ont été dépecées par les vautours dont une où la mort de l'animal n'est pas certaine avant l'intervention des charognards.
Les vautours réapparaissent près d’Égliseneuve-d'Entraigues
Les vautours fauves ont refait leur apparition dans le Puy-de-Dôme près d'Égliseneuve d'Entraigues où Patrick Boyer, éleveur de…
Lors de l’assemblée générale de la section auvergnate d’Unisylva à Brioude, la coopérative forestière est revenue sur le contexte actuel exceptionnel qui marque la première hausse significative des prix depuis plus de 30 ans.
Les marchés forestiers à des niveaux historiques
La coopérative forestière Unisylva clôture l'année 2021 sur un bilan positif grâce à un contexte exceptionnellement favorable au…
Droit à l’essai : un an de dialogue pour s’associer sur de bonnes bases
Très investies dans la structure Gaec et Sociétés, Brigitte Troucellier, agricultrice dans le Cantal et Maryse Font, agricultrice…
La journée Herbe Richesse des Combrailles a réuni une centaine de visiteurs à Villossanges.
L'herbe, une culture à part entière dans les Combrailles
Les Combrailles étaient à l'honneur la semaine dernière lors d'une journée dédiée aux cultures fourragères organisée par la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole