Aller au contenu principal

« Ensemble : soyons plus forts »

La Fédération Départementale des Cuma du Puy-de-Dôme a tenu son assemblée générale le 27 janvier. Au programme, approbation des comptes et thématique « ensemble : soyons plus forts ».

Daniel Petitjean, Président de la FRCuma Aura ; Philippe Majeune, Secrétaire général FRCuma Aura ; Jérôme Arnaud, Président de la FDCuma 63 ; Dominique Deplat et François Dacher, vice-présidents de la FDCuma 63, ont mis l’accent sur les valeurs essentielles des Cuma : l’entraide et la solidarité.

L’union et la convivialité étaient au rendez-vous pour l’Assemblée générale de la FDCuma du Puy-de-Dôme. Les participants ont commencé la journée par une démonstration du combiné coupeur / fen- deur fraîchement acquis par la Cuma de la Comté à Vic-le-Comte, avant de faire le bilan de l’année 2016. L’Assemblée générale s’est ouverte sur le discours de Christophe Georges, Maire de Pignols, qui a rappelé l’atout principal des Cuma : proposer du matériel à « des coûts très raisonnables ».

 

L’heure du bilan

L’Assemblée générale a débuté par la présentation des comptes et du rapport d’activité de la Cuma et de la société S2A (Serv’ Agri Arverne). Appartenant à la FDCuma, S2A contrôle les pulvérisateurs et les appareils de levage. Sur 2015-2016, c’est 424 contrôles de pulvé qui ont été réalisés, dont 249 dans le Puy-de-Dôme. Christine Cognet, directrice de la FdCuma 63 est ensuite revenue sur les subventions de la fédération. Tous les matériels sont éligibles, à l’exception des renouvellements de matériel en cours d’investissement comptable et le matériel d’occasion. L’Assemblée a aussi été l’opportunité d’introduire la FRCuma Aura, lancée le 12 avril 2016. «Son but est de mutualiser les compétences et d’innover. C’est une fédération de proximité pour animer et accompagner le quotidien», a expliqué Phi- lippe Majeune, secrétaire général de la FRCuma Aura. La devise de cette nouvelle fédération, c’est de « réfléchir ensemble pour construire notre avenir », a ajouté Daniel Petitjean, Président de la FRCuma Aura.

Le DiNA, conseil stratégique pour construire l’avenir

Le Dispositif National d’Accompagnement des Cuma (DiNA), est le nouvel outil de la fédération à disposition des Cuma. Etat des lieux, ciblage des priorités, conseils, établissement d’un plan d’action, c’est le schéma que suit le DiNA pour améliorer les performances des Cuma. Financé à 90% par le ministère de l’Agriculture, le dispositif comprend deux volets. Le premier est dédié aux conseils stratégiques, grâce à un animateur qui vient à la rencontre des Cuma afin de développer leurs projets et de déclencher le plan d’action. En 2016, 9 dossiers ont été déposés par les Cuma du département sur les thèmes suivants : « ma Cuma est-elle compétitive ? Mes adhérents se sentent-ils bien dans ma Cuma ? ». Quant à la seconde phase, elle permet d’accéder au taux de subvention de 30 à 50% pour les bâtiments.

L’union fait la force

« Osez le collectif, osez le groupe, osez la convivialité car aujourd’hui dans ce contexte, le matériel en Cuma est plus que pertinent », a insisté Jérôme Arnaud, président de la FDCuma 63. L’accent a donc été mis sur l’entraide et la solidarité qui sont les moteurs du fonctionnement des Cuma. Francis Faure, président de la Cuma de la Comté, a poursuivi la matinée sur le thème du travail en intercuma, grâce au combiné coupeur/ fendeur acquis en septembre 2016. Diminution de la pénibilité des tâches et meilleure sécurité sont autant de bénéfices apportés par ce nouvel engin. La matinée s’est achevée sur le sujet des plaquettes forestières.

Malgré des charges de déplacements importantes, « l’avenir c’est la litière en plaquettes, et l’ouverture aux collectivités territoriales pour cette activité », a conclu Dominique Bertrand, président de la Cuma de la Haute-Loire et administrateur de la Cuma des 2 Rochers.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie.
Une chèvrerie au service de son éleveuse
A Sugères (63), Eugénie Schaff a construit une chèvrerie et un local de transformation pour augmenter sa production de fromages…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Le ministre de l’Agriculture à l’écoute des éleveurs
A l’occasion de sa visite dans le Puy-de-Dôme, vendredi dernier, Julien Denormandie a rencontré les responsables professionnels…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole