Aller au contenu principal

Enfin...

S'il y a des années qui restent gravées dans nos mémoires, c’est sûr que 2019 en fera partie !

Une année où la pluie se sera faite plus que désirer, une année où une grande coopérative dans notre département a fermé ses portes et laissé pour compte ses adhérents, une année marquée aussi par l’intrusion de personnes malveillantes dans nos exploitations...

Une année difficile, une année de forte remise en question. Une année qui se termine… enfin !

Notre profession a toujours su faire preuve d’adaptation et de résilience mais cette année, le cap a été difficile à franchir pour nous tous. Nous devons sortir grandis de ces épreuves et ensemble trouver les clés pour aborder l’avenir avec sérénité.

En début d’année, vous nous avez accordé votre confiance pour vous représenter. Installation, rémunération, reconnaissance… autant de sujets que nous devons travailler ensemble avec les équipes de la Chambre d’agriculture.

La pérennité de l’agriculture du Puy-de-Dôme ne se fera que par le partage d’un projet collectif, nous en sommes convaincus. Aucune organisation agricole n’a capacité seule à avoir la solution.

C’est la combinaison de toutes nos structures, de service, de conseil, d’approvisionnement, de collecte , en travaillant ensemble, qui nous permettra d’envisager l’avenir autrement. L’isolement ne nous amènera aucune valeur.

Votre Chambre d’agriculture doit être un lieu fédérateur, où vous devez vous retrouver pour échanger, réfléchir, vous former… où les organismes agricoles doivent se retrouver autour d’un projet commun, toujours au service des agriculteurs, dans le but de créer de la valeur ! Toutes nos décisions doivent être prises dans le seul intérêt des agriculteurs et de l’agriculture.

S’il y a peut-être une chose de positive à retirer de cette année 2019, c’est qu’elle nous aura permis de nous rappeler la force du collectif. Pour exister demain, des positionnements communs doivent se dessiner entre nos différentes structures départementales.

Souhaitons en 2020 redonner un élan de production à l’agriculture puydomoise avec un réel projet départemental ! Souhaitons en 2020 voir se dessiner les premiers ouvrages pour le stockage de l’eau ! Souhaitons en 2020 que la météo se rapproche de la normale !

Et permettez-nous de vous souhaiter une bonne et heureuse année.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Jacques Chazalet, président du Sommet, est optimiste quant au maintien de l’évènement en octobre prochain à la Grande Halle d’Auvergne.
Une édition 2021 maintenue avec pass sanitaire
A quatre mois de l’ouverture, les organisateurs du Sommet de l’élevage (du 5 au 8 octobre) affichent optimisme et prudence en…
La pullulation de campagnols reste un réel fléau sur certains secteurs.
Une aide d’urgence pour soutenir des agriculteurs victimes du rat taupier
Face à la présence incessante du rat taupier sur certains secteurs du département, le Conseil Régional Auvergne Rhône- Alpes a…
Aulx
L’industrie Rochias en pourparlers avec les agriculteurs
L'entreprise Rochias, spécialisée dans l'ail déshydraté, s'est récemment rapprochée de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme…
Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA du Puy-de-Dôme.
« Prendre à l'un pour donner à l'autre : une solution inacceptable »
Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA du Puy-de-Dôme, revient sur les principales annonces du plan stratégique national (PSN)…
Huit exploitations de Limagne Nord se sont équipées de sondes capacitives qui mesurent tous les 10 cm sur une profondeur totale de 60 cm, la quantité d'eau disponible pour les plantes.
Huit sondes capacitives installées en Limagne nord
La Cuma des Marais et des adhérents du CETA Val de Morge ont investi dans plusieurs sondes capacitives pour piloter au mieux leur…
« France, veux-tu encore de tes éleveurs allaitants ? »
Conjoncture, prix, travaux de filière mais aussi PAC 2023 et problématiques locales à l’ordre du jour de la section bovine du 7…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole