Aller au contenu principal

FDO
Encourager la création d’ateliers ovins

La Fédération départementale ovine a fixé son programme de travail pour l’année 2007 lors d’une réunion de rentrée, lundi dernier, des administrateurs de la FDO.

Les groupes de progrès “L’agneau pour réussir” initiés cet automne par la FDO en lien avec la Chambre d’agriculture vont donner lieu à un important programme de formation.
«Il manque 100 euros par UGB aux exploitations ovines !». C’est sur ce cri d’alerte que les Etats Généraux de la filière ovine réunis à Marmilhat en décembre dernier ont initié une vaste prise de conscience sur l’avenir de la production ovine. En effet, malgré de bonnes performances techniques et des prix de vente corrects, la production ovine ne permet plus de dégager de revenu décent aux éleveurs. En cause, l’insuffisance des soutiens publics à cette production. C’est ce que démontre l’INRA, chiffres à l’appui, sur la base des résultats des exploitations qu’elle suit depuis de nombreuses années en Auvergne et Limousin. « Notre initiative fait tache d’huile » précise une administratrice. «Des Etats Généraux de la production ovine organisés par le syndicalisme agricole se tiendront bientôt en Poitou-Charentes et en Midi-Pyrénées» ajoute t-elle. Profitant de cette dynamique, les éleveurs ont rencontré des parlementaires régionaux le 19 décembre dernier, pour voir comment sortir de l’impasse. Parmi eux, le député Yves Simon est chargé d’un rapport sur la situation de l’élevage ovin et Catherine Guy-Quint et Bernadette Bourzai, députés européennes sont mobilisées pour soutenir à leur niveau le combat des éleveurs ovins pour une juste rémunération de leur travail.

Autre point d’actualité

Les discussions sont en cours avec le Conseil général du Puy-de-Dôme pour le renouvellement des aides à la production ovine pour l’année 2007. Les administrateurs de la FDO, outre la reconduction des aides à l’amélioration génétique des troupeaux, souhaitent renforcer les soutiens à la création de troupeaux ovins lors de l’installation des jeunes agriculteurs. «Nous devons encourager plus fortement la création d’ateliers ovins. D’autant plus que les jeunes qui reprennent une exploitation avec des moutons abandonnent souvent cette production au profit d’une autre » estime un participant.


Enfin, la FDO souhaite poursuivre l’animation des « groupes de progrès » pour continuer son travail de formation et d’information des éleveurs. Un important programme de formation sera proposé autour des problématiques sanitaires et vétérinaires en élevage ovin. Les échanges entre producteurs se poursuivront tout au long de l’année 2007.
«Se retrouver pour avancer ensemble» est le fil conducteur de ces journées menées en partenariat avec les organisations agricoles du département.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole