Aller au contenu principal

Céréales
En Limagne sud, les rendements en céréales sont décevants

Grosse déception dans le canton de Champeix. Comme dans beaucoup d’autres secteurs de Limagne sud, les rendements des céréales n’ont pas été à la hauteur de ce qu’on pouvait attendre de cette année 2009.

De gauche à droite, Yannick Chassaing et Christophe Crochet font le constat des faibles rendements des céréales d’hiver dans leur canton.

 

En raison des pluies d'octobre 2008, tout ce qui n'a pas pu être semé de bonne heure a été pénalisé. Les semis se sont étalés sur plus de deux mois, obligeant les agriculteurs à semer en plusieurs fois, lorsque les conditions de portance des sols le permettaient. « Chez nous, tout doit être semé pour le 25 octobre, et j'ai fini à Noël ! » explique Yannick Chassaing, président du syndicat Udsea de Clémensat. Finalement, les rendements des céréales du canton de Champeix, se situent à moins de 70 Qx/ha pour les variétés de type Apache, « avec peu de protéines » précise Christophe Crochet, et 40 Qx/ha pour les blés sous contrat. Chez Yannick Chassaing, les rendements s'échelonnent entre 40 et 60 Qx/ha avec une moyenne d'exploitation autour de 50 Qx/ha.
L'année 2009 se caractérise également par une pression encore importante des maladies et ravageurs. Pucerons et cicadelles ont été très présents à Clémensat, surtout que les terrains en friche aux alentours constituant de véritables réservoirs à insectes ennemis des cultures. Côté maladie, la jaunisse nanisante a pu causer de gros dégâts sur les céréales à paille. Dans ces conditions, «il faut se battre pour continuer à utiliser des semences traitées» défend Christophe Crochet. Parmi les autres moyens de production souvent décriés, l'irrigation a encore fait ses preuves. « Deux passages sur le blé m'ont permis de gagner 15 Qx/ha de rendement suppémentaires » explique Yannick Chassaing.
Heureusement, les perspectives sont meilleures pour les cultures de printemps. Les cultures de tournesol sont prometteuses grâce à un bon remplissage des capitules. Le maïs est parti pour faire une belle récolte et les conditions climatiques ont été favorables à une bonne fécondation.

 

Des exploitations petites, et des conditions d'exploitation difficiles caractérisent le canton de Champeix. « Vu les coûts de production élevés de toutes nos productions, la recherche de valeur ajoutée aux niveaux de l'exploitation et des filières est plus que jamais une priorité » conclut Christophe Crochet, délégué cantonal de l'Udsea.

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole