Aller au contenu principal

En campagne électorale plutôt qu’au travail pour les campagnes

Editorial

Peut-être pensez-vous que c’est une bonne chose qu’il prenne connaissance des problématiques agricoles sur le terrain mais là n’était pas le sujet de sa visite. Pas de rendez-vous officiel, pas de rencontre avec la profession… Il était venu pour soutenir les candidats aux législatives du parti «La République En marche».

Etait-ce bien la place d’un Ministre en charge d’un secteur économique en crise ?

Pour nous, syndicat professionnel, la réponse est NON !

Nous estimons que le rôle du ministre de l’Agriculture n’est pas de faire des visites en catimini mais de partager les préoccupations des agriculteurs et de leur permettre de lui faire part de leurs attentes, et elles sont nombreuses !

Nous aurions pu l’interpeller sur différents sujets : les aides de la PAC attendues pour certaines depuis 2 ans et qui ne sont toujours pas versées, l’arrêté sur les produits phytosanitaires, les zones vulnérables, une orientation trop ciblée des subventions départementales mais également de l’irrigation.

Une occasion nous aurait été donnée de lui exposer les besoins en eau de notre département, tant d’un point de vue sociétal, environnemental et agricole ; qui plus est à la veille du déplacement du président d’Irrigant de France dans le département.

Au vu du nombre et de la lourdeur des dossiers agricoles en cours ainsi que de l’urgence de la situation des agriculteurs, nous attendions du ministre de l’Agriculture qu’il fasse passer les dossiers agricoles avant une campagne électorale.

Même si une rencontre n’aurait probablement pas changé la situation agricole du jour au lendemain, JA 63 et FNSEA 63 auraient quand même apprécié qu’un moment soit accordé aux syndicats majoritaires de l’agriculture.

Fort heureusement, malgré un soutien du ministre de l’Agriculture, le candidat de «La République En Marche» sur la 5ème circonscription pourra essayer de consacrer la fin de son mandat de Président de chambre au service des agriculteurs du Puy de Dôme !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Jacques Chazalet, président du Sommet, est optimiste quant au maintien de l’évènement en octobre prochain à la Grande Halle d’Auvergne.
Une édition 2021 maintenue avec pass sanitaire
A quatre mois de l’ouverture, les organisateurs du Sommet de l’élevage (du 5 au 8 octobre) affichent optimisme et prudence en…
La pullulation de campagnols reste un réel fléau sur certains secteurs.
Une aide d’urgence pour soutenir des agriculteurs victimes du rat taupier
Face à la présence incessante du rat taupier sur certains secteurs du département, le Conseil Régional Auvergne Rhône- Alpes a…
Aulx
L’industrie Rochias en pourparlers avec les agriculteurs
L'entreprise Rochias, spécialisée dans l'ail déshydraté, s'est récemment rapprochée de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme…
Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA du Puy-de-Dôme.
« Prendre à l'un pour donner à l'autre : une solution inacceptable »
Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA du Puy-de-Dôme, revient sur les principales annonces du plan stratégique national (PSN)…
Huit exploitations de Limagne Nord se sont équipées de sondes capacitives qui mesurent tous les 10 cm sur une profondeur totale de 60 cm, la quantité d'eau disponible pour les plantes.
Huit sondes capacitives installées en Limagne nord
La Cuma des Marais et des adhérents du CETA Val de Morge ont investi dans plusieurs sondes capacitives pour piloter au mieux leur…
« France, veux-tu encore de tes éleveurs allaitants ? »
Conjoncture, prix, travaux de filière mais aussi PAC 2023 et problématiques locales à l’ordre du jour de la section bovine du 7…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole