Aller au contenu principal

Panoramique des dômes
Embarquement dans le Panoramique des Dômes, dès la Pentecôte

Pour monter à l’assaut du sommet du puy-de-Dôme, habitants de la région et touristes, pourront, dès samedi 26 mai, prendre le train à crémaillère.

De gauche à droite : Eric Gold, conseiller général de Randan, en charge des dossiers concernant la Chaîne des Puys, Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil général, Jérôme Geoffray, directeur général de TC Dôme.

Le président du Conseil général du Puy-de-Dôme, le directeur général de TC Dôme, ont exprimé toute leur satisfaction de voir la bonne marche des travaux, qui conduiront à mettre en service le train à crémaillère, « Le Panoramique des Dômes », avec 3 semaines d’avance sur le calendrier initial.

 

Une opération exemplaire

Une réussite dont s’est félicité Jean-Yves Gouttebel : « les conditions climatiques ont certes été favorables, mais je salue les responsables du chantier, remarquablement bien organisé, mené dans le respect de l’environnement. »

Le président du Conseil général a rappelé les différentes étapes qui ont conduit à cette mise en service. « Cette opération importante, enjeu fort pour l’économie locale, s’inscrit dans une démarche menée depuis de nombreuses années, de la mise en place du Parc des Volcans, en passant par la reconnaissance du Puy de Dôme comme grand site naturel… ». Il a rappelé l’opération d’envergure en cours, qui consiste à demander l’inscription de la Chaîne des Puys et de la Faille de Limagne au patrimoine mondial de l’Unesco. «Vous le constatez, je ne me suis pas réveillé un matin en disant : tiens si on construisait un train pour grimper au sommet du Puy- de-Dôme ! » (Rires)

Le respect des délais du chantier, l’absence de dérapages financiers et de contentieux, l’ont conduit à donner un coup de chapeau à ceux et celles qui ont œuvré en ce sens. « Je remercie les services du conseil général, et ceux de l’Etat, ainsi que l’architecte des Bâtiments de France. Tous ont bien travaillé.»

Un voyage de découverte, peu onéreux, sécurisé

Jérôme Geoffray s’est arrêté sur le déroulement de l’opération, débutée en 2008 avec la passation du contrat. Le directeur général de TC Dôme a souligné : «2012 représente une année particulière, nous sommes dans le compte à rebours, et très contents d’ouvrir avec de l’avance. » En effet cette mise en service samedi 26 mai, va permettre aux Puydômois, mais aussi aux habitants des départements auvergnats voisins, de profiter avant le rush d’été, du train à crémaillère. « C’est important pour nous de les accueil-lir en priorité. » Ces « locaux » ne pourront bénéficier de tarifs préférentiels (c’est interdit par la loi), cependant un abonnement de 3 allers-retours, donnera droit à un aller-retour gratuit*. « On pourrait monter en 10 minutes, mais on le fera en un quart d’heure afin de faire profiter du magnifique paysage. »

Question sécurité, les choses s’avèrent au top. En effet l’Office Fédéral des Transports après avoir fait effectuer une foultitude d’essais (monter, descendre à des vitesses variables, freinage d’urgence… avec 15 tonnes de charge dans une rame), a accordé la certification. « Et nous allons marcher à blanc pendant un mois. C'est-à-dire du départ à l’arrivée procéder à toutes les étapes que connaîtront les voyageurs, sauf qu’il n’y aura pas de passagers dans les rames. » L’inauguration officielle se tiendra (calendrier électoral exige), un peu plus tard, samedi 23 juin 2012.

*Le tarif adulte s’élèvera à 9,50 €. A titre de comparaison, selon la saison, ce même billet coûte entre 20 et 26 € pour le train de Montenvers (Massif du Mont-Blanc) et entre 14 et 17 € pour le train de la Rhune (St-Jean-de-Luz).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole