Aller au contenu principal

Eleveur ovin aujourd'hui, un créneau à saisir

Promotion de la production ovine, le 3 mars, avec les élèves de Bac Pro de Rochefort-Montagne et Gelles ainsi que le 8 mars avec les BTS ACSE de Marmilhat.

Sur l'exploitation de Richard Randanne, à droite sur la photo.

Une quinzaine d'élèves de bac pro s'esr rendue chez Richard Randanne à Vernines et une classe de BTS ACSE a visité l'exploitation de Yoan Thomas à Chanonat. Ces journées d'information permettent de sensibiliser les élèves à la production ovine trop souvent laissée de côté de par sa mauvaise réputation. Pourtant, les professionnels s'impliquent pour tordre le cou à ce discrédit dont elle est trop souvent victime à tort. Les choses ont beaucoup évolué depuis quelques années. La tendance est à la professionnalisation et aux troupes ovines de taille conséquente. Les éleveurs sont de plus en plus performants grâce à une gestion rigoureuse et technique de leur troupeau. Rien n'est laissé au hasard que ce soit pour gérer l'alimentation, la lutte, la mise à l'herbe, le sanitaire. C'est à cette condition que les résultats sont au rendez-vous. De plus, bénéficiant de soutiens Pac revus à la hausse, de cours plutôt favorables et d'une filière bien organisée, l'élevage ovin est sorti du marasme. Pour autant, Richard Randanne, Président de la FDO du Puy-de-Dôme, répète qu'il faut rester vigilant et investir pour que cela perdure. C'est là même le travail syndical et de filière.

La FDO s'investit donc, accompagnée par la Chambre d'agriculture et par les groupements de producteurs, pour faire la promotion de la production. Les élèves ont malheureusement encore du mal à se projeter dans cet élevage ; d'où l'absolue nécessité de revenir tous les ans leur en parler et surtout leur montrer des exploitations vivables et viables. Les professionnels sont catégoriques, aujourd'hui élever des brebis est rentable, que ce soit en unique production ou en diversification. Avoir une troupe en plus d'une production principale permet de diluer la prise de risque et d'assurer un revenu non négligeable en période difficile. C'est un travail de longue haleine mais les éleveurs sont conscients que c'est en montrant la réalité et en ouvrant le débat avec les exploitants de demain qu'on pourra renouveler les installations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Bruno Dufayet
Bruno Dufayet : « Les marchés sont porteurs, ne lâchez pas les prix sur vos fermes »
Eleveur à Mauriac dans le Cantal, Bruno Dufayet déploie la feuille de route de la Fédération nationale bovine qu’il préside, avec…
Marché du maigre et du gras, stop à l’enfumage !
 Jeudi 8 octobre, les producteurs de viande ont reçu Bruno Dufayet, président de la Fédération Nationale Bovine (FNB). Remise à l…
Cultiver l'herbe : la solution pour affronter le changement climatique
La 11ème édition de "l'Herbe de nos Montagnes" organisée à Laqueuille la semaine dernière a posé plusieurs…
De gauche à droite : André Bernard, président de la chambre régionale d'agriculture PACA, David Chauve, Sébastien Windsor, président de l'APCA, Vincent Chirent et Christophe Hillairet.
« Les chambres d'agriculture doivent être innovantes »
En visite dans le Puy-de-Dôme, le président et le secrétaire général de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture ont mis…
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont-Auvergne
Les volailles fermières d’Auvergne entrent dans la mêlée
Le syndicat des volailles fermières d’Auvergne vient d’intégrer le cercle très fermé des dix sponsors officiels de l’ASM Clermont…
En Haute-Savoie, des éleveurs connectés et solidaires face au loup
  A partir de cette semaine, vos journaux agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes vous proposeront tous les mois, une rubrique dédiée à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole