Aller au contenu principal

ADASEA
Dja cuvée 2009 : petit volume et diversifications

Seulement 65 dossiers d’installations aidées acceptés en Cdoa(1) de 2009 : c’est une chute de 30 % par rapport aux années précédentes… qui s’explique par la mise en place du nouveau parcours à l’installation.

A la tribune : la Présidente Michèle Boudoin Delesvaux, le Secrétaire général Patrick Levet et le Chef du Service Economie Agricole de la DDT, Xavier Canellas.

A son Assemblée générale du 14 juin, l'Adasea a présenté, comme tous les ans, les chiffres de l'installation aidée du département et l'analyse qu'elle peut en tirer, année après année. Cette cuvée 2009, très basse en nombre, serait due en premier lieu au décalage des installations sur 2008 et 2010. Tout le premier semestre de l'année 2009 a en effet été grevé par la mise en place du nouveau parcours à l'installation : sortie tardive des textes d'application et coordination des intervenants (Jeunes agriculteurs, chambre d'agriculture et Adasea).
L'autre raison de la chute est le climat économique difficile. C'est surtout le nombre d'installations aidées en bovin lait qui a baissé, en nombre (24) et en pourcentage (37 % des projets agréés). Le pourcentage d'installations aidées en bovin viande se maintient à 30 %... Au total, le centre de gravité de l'installation aidée reste dans le secteur bovin (79 %).
Pour reprendre le rapport de l'Adasea, «le candidat à l'installation en 2009 est un homme plus âgé que les années précédentes, 28 ans en moyenne. Il s'installe le plus souvent en production bovine (lait ou viande) au sein d'un Gaec. Il a une expérience antérieure de salarié agricole ou para-agricole.»

Une diversification à accompagner

La présidente de l'Adasea, Michèle Boudoin Delesvaux, met l'accent sur les projets de diversification et vente directe (pisciculture, apiculture, maraîchage, activité équestre...) qui occupent à présent une part importante des dossiers agréés. Ces dossiers requièrent la même rigueur d'approche que les autres, mais les références manquent. «Nous devons, au sein de la profession agricole, nous doter très rapidement de moyens pour référencer ces projets et les accompagner» souligne t-elle. «L'une des difficultés de ces dossiers est la main d'œuvre. Le jeune qui s'installe doit être conscient de la charge de travail qu'implique la commercialisation» souligne Céline Duquet, la directrice. Elle précise que les conseillers Adasea sont très régulièrement formés, afin que tous les aspects de ces installations atypiques soient examinés lors du projet.

(1) Cdoa : Comité départemental d'orientation agricole
(2) Dja : dotation jeune agriculteurs

 

Chiffres de l'Installation aidée 2009 dans le Puy-de-Dôme
- Nombre de dossiers agréés : 65
- Système de production : 79 % en bovin (lait, viande ou mixte)
- Pourcentage de femmes : 17 %
- Statuts des candidats avant l'installation : 37% salarié. 20% aide familial ou conjoint collaborateur. 18% formation.
- Diplômes : 98 % de niveau IV (Bepa) et plus. dont 21% de niveau Bts et plus.
- Forme juridique : 66 % en société
- Pourcentage d'installations Hors Cadre Familial : 37 %
- Revenu disponible prévisionnel année 1 : supérieur à 20 000€ pour 47 %.
- Montant de Dja(2) octroyé : 12 896 € (plaine), 17 646 € (zone défavorisée), 27 149 € (montagne).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Ravage de campagnols terrestres dans les prairies
La bromadiolone bannie dès le 20 décembre 2020
Par voie de communiqué, la Draaf Auvergne Rhône-Alpes confirme deux évolutions réglementaires majeures dans la lutte contre le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole