Aller au contenu principal

Fromage
Dix prairies naturelles en lice dans le concours de l'Interprofession Saint-nectaire

L'Interprofession Saint-nectaire (ISN) a organisé la 4ème édition de son concours des prairies naturelles ; l'occasion de mettre en avant le subtil lien entre les pratiques agricoles et les paysages.

Personne avec un Saint-nectaire dans un champ

Entre le Saint-nectaire et les prairies naturelles, c'est une longue histoire. Sans elles, le fromage serait-il le même ? Il y a quelques années déjà, l'INRAe a conclu des recherches sur des résultats affirmant un lien entre la diversité floristique du fourrage (et de la pâture) dans les qualités organoleptiques et physique (couleur) du fromage. Depuis quatre ans maintenant, l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) organise un concours des prairies naturelles pour valoriser les pratiques agricoles de ses producteurs qui, en plus d'offrir un bon fromage, donnent de sublimes paysages.

Mettre en valeur les pratiques agricoles

Dix exploitations de la zone AOP Saint-nectaire ont été sélectionnées, parmi une vingtaine de candidats pour participer au concours. Deux catégories sont déclinées : "Ferme d'Avenir" et "Ferme Remarquable" dans l'objectif de mettre en avant les pratiques de l'exploitation et de les valoriser.
" Nous avons cet avantage incroyable sur notre territoire d'avoir des prairies naturelles d'une richesse remarquable. Elles sont notre ADN, la raison d'être de notre zone. C'est pourquoi, il est important de valoriser et de faire connaître les pratiques agro-écologiques mises en place par nos éleveurs pour les préserver" explique Émilie Rousset, directrice de l'ISN.
Un jury d'experts a eu la lourde charge de visiter les dix parcelles sélectionnées. Composé d'agent de l'EDE du Puy-de-Dôme, du Parc Naturel Régional des Volcans, du Conservatoire Botanique Massif-Central, de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme ou encore de l'INRAe, il a eu à évaluer à la fois des critères environnementaux (diversité floristique, état du sol, paysages...) et des critères agricoles (productivité et qualité, gestion globale de la prairie...).
"Les pratiques de l'éleveur doivent être raisonnées, préserver à la fois l'environnement mais aussi garantir une alimentation quantitative et qualitative pour ses animaux" précise la présidente d'honneur du jury, Catherine Picon-Cochard, directrice de l'Unité de Recherche de l'Écosystème Prairial à l'INRAe.
Les résultats du concours seront dévoilés le 8 août prochain à l'occasion du concours Saint-nectaire. Les heureux gagnants auront alors peut-être la chance de participer au Concours Générale Agricole des Pratiques Agro-Écologiques comme ce fut le cas pour Bertrand Grégoire, éleveur à Égliseneuve- d'Entraigues.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Pour Patrice Gandeboeuf, producteur laitier individuel, le Service de Remplacement est la seule solution pour partir en vacances.
"Sans le Service de remplacement 63 je ne partirais pas en vacances"
Patrice Gandeboeuf est producteur laitier individuel et chaque année il s'offre une semaine de vacances en famille grâce au…
Le changement de calcul de l’aide et la suppression de l’aide à la vache allaitante sur notre bassin naisseur peut avoir des répercussions économiques importantes pour les élevages allaitants.
La PAC changera-t-elle de cap en 2023 ?
Même si certains points méritent des clarifications, les grandes orientations de la future Pac sont désormais définies. Mais les…
Quelques parcelles d'orge et de blé ont été moissonnées dimanche dernier avant d'être stoppées par le retour de la pluie.
Les moissons se font attendre...
Après un mois de pluie l'heure des moissons approche mais l'humidité ambiante fait craindre un déclassement des récoltes. Le…
Avant le démarrage de la castration, Laurent et Pascale Favy donnent conseils et explications aux 46 jeunes présents pour ce premier jour de chantier à Beauregard l'Evêque.
Castration, le casse-tête pour dénicher de la main-d'œuvre saisonnière
Les chantiers d'écimage des maïs semences ont débuté la semaine dernière avec notamment des jeunes des Maisons de Quartier de la…
Andrée Tisserand en entretien PAI avec 2 candidats à l'installation. Céline Baudry, infirmière, et Valentin Port , ingénieur, portent un projet à deux familles de paysan boulanger et une chèvrerie.
PAI, le passage obligé pour s'installer
Andrée Tisserand, conseillère Point Accueil Installation (PAI) à la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, informe et oriente les…
Autour de Jean-Michel Cellier-Courtil, les agriculteurs bio membres de quatre GIEE ont été invités à découvrir la diversité culturale de son exploitation.
Avant les moissons, dernier Tour de plaine
Bio 63 a organisé tout au long de la campagne des "tours de plaine" chez différents producteurs bio du Puy-de-Dôme pour amener…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole