Aller au contenu principal

Fromage
Dix prairies naturelles en lice dans le concours de l'Interprofession Saint-nectaire

L'Interprofession Saint-nectaire (ISN) a organisé la 4ème édition de son concours des prairies naturelles ; l'occasion de mettre en avant le subtil lien entre les pratiques agricoles et les paysages.

Personne avec un Saint-nectaire dans un champ

Entre le Saint-nectaire et les prairies naturelles, c'est une longue histoire. Sans elles, le fromage serait-il le même ? Il y a quelques années déjà, l'INRAe a conclu des recherches sur des résultats affirmant un lien entre la diversité floristique du fourrage (et de la pâture) dans les qualités organoleptiques et physique (couleur) du fromage. Depuis quatre ans maintenant, l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) organise un concours des prairies naturelles pour valoriser les pratiques agricoles de ses producteurs qui, en plus d'offrir un bon fromage, donnent de sublimes paysages.

Mettre en valeur les pratiques agricoles

Dix exploitations de la zone AOP Saint-nectaire ont été sélectionnées, parmi une vingtaine de candidats pour participer au concours. Deux catégories sont déclinées : "Ferme d'Avenir" et "Ferme Remarquable" dans l'objectif de mettre en avant les pratiques de l'exploitation et de les valoriser.
" Nous avons cet avantage incroyable sur notre territoire d'avoir des prairies naturelles d'une richesse remarquable. Elles sont notre ADN, la raison d'être de notre zone. C'est pourquoi, il est important de valoriser et de faire connaître les pratiques agro-écologiques mises en place par nos éleveurs pour les préserver" explique Émilie Rousset, directrice de l'ISN.
Un jury d'experts a eu la lourde charge de visiter les dix parcelles sélectionnées. Composé d'agent de l'EDE du Puy-de-Dôme, du Parc Naturel Régional des Volcans, du Conservatoire Botanique Massif-Central, de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme ou encore de l'INRAe, il a eu à évaluer à la fois des critères environnementaux (diversité floristique, état du sol, paysages...) et des critères agricoles (productivité et qualité, gestion globale de la prairie...).
"Les pratiques de l'éleveur doivent être raisonnées, préserver à la fois l'environnement mais aussi garantir une alimentation quantitative et qualitative pour ses animaux" précise la présidente d'honneur du jury, Catherine Picon-Cochard, directrice de l'Unité de Recherche de l'Écosystème Prairial à l'INRAe.
Les résultats du concours seront dévoilés le 8 août prochain à l'occasion du concours Saint-nectaire. Les heureux gagnants auront alors peut-être la chance de participer au Concours Générale Agricole des Pratiques Agro-Écologiques comme ce fut le cas pour Bertrand Grégoire, éleveur à Égliseneuve- d'Entraigues.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

De gauche à droite : Laurine Rousset, présidente JA43, Eric Richard, président de la section laitière FDSEA43, Stéphane Joandel, président de la section laitière régionale, Vincent  Chirent, producteur de lait 63 et Sabine Tholoniat, présidente de la FNSEA63 ont procédé à une  vérification des prix du lait au supermarché E.Leclerc à Clermont-Ferrand
Les producteurs revendiquent 500 €/1000 litres de lait
Dans un contexte de flambée des prix et de sécheresse sans précédent, les responsables professionnels de la région demandent à la…
Les agriculteurs investissent dans le matériel économe en eau.
Comité départemental de l’eau : un renforcement des mesures de restriction

Le secrétaire général de la préfecture a réuni le Comité départemental de l’eau le 19 juillet afin d’échanger sur la situation…

L’Axe Allier passe en alerte renforcée
A l’issue du Comité départemental de l’eau (CDE) du 9 août, le Préfet a pris le 5ème arrêté de restriction des usages…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal Massif central est venu à la rencontre des producteurs de lait.
Les producteurs de lait toujours dans l’incertitude
Le jeudi 4 août, les producteurs de lait puydômois ont mené une action devant les bureaux de Sodiaal à Clermont- Ferrand avant d'…
Durant les fortes chaleurs, les équipes de castration sont intervenues dans les champs le matin.
Les castrations sur la fin
La castration des maïs semence arrive bientôt à son terme après près d'un mois de travaux mais les fortes chaleurs laissent…
En marron, les communes classées en zone de montagne et qui bénéficient d'une majoration supplémentaire de 15%.
La récupération des eaux pluviales financée
L'Agence de l'Eau Loire-Bretagne double l'enveloppe financière de son appel à projets "économies d'eau dans les élevages" pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole