Aller au contenu principal

D’ici quelques heures nous saurons…

Baptiste Arnaud, Président de JA Puy-de-Dôme

La campagne électorale est terminée depuis une semaine. Où en est-on désormais ?


A l’heure où vous lirez ces lignes, les services de la préfecture du Puy-de-Dôme, appuyés par des scrutateurs, nommés parmi les électeurs, seront en plein travail de dépouillement. Avec plus de 2420 votes par correspondance reçus et 1220 votes en ligne pour le collège des exploitants, le travail est considérable. Nous espérons avoir un aperçu des résultats d’ici ce soir. Et de toute façon, demain, vendredi 8 février nous saurons. Vous pouvez d’ores et déjà suivre en direct sur la page Facebook de votre journal et sur le site internet de l’Auvergne Agricole le déroulement du dépouillement. Vous avez également la possibilité de vous rendre sur place dans les locaux de la DDT, rue Léo Lagrange, à Clermont-Ferrand. Quant à la participation, elle baisse de 10 points par rapport aux précédentes élections chambre (56%). Malgré cela le Puy-de-Dôme est le mieux placé des 12 départements de la grande région. Et si l’on se compare aux autres élections professionnelles (Chambre des métiers, Chambre de commerce), nous sommes loin devant. Ne nous le cachons pas, l’intérêt pour ces élections renforce la crédibilité des vainqueurs !

Comment s’est déroulée cette campagne ?


Nous n’avons pas à rougir de notre travail. Nous avons mené une campagne honnête et sans coups bas. L’équipe JA+FNSEA, au travers de plus de 20 réunions locales, a rencontré plus de 800 agriculteurs. Certes ce n’est pas la totalité des exploitants du département mais c’est une bonne moyenne. Nous tenions à remercier toutes les personnes qui se sont associées à ces rencontres, nos présidents et nos délégués cantonaux, nos adhérents et sympathisants… sans qui nous n’aurions pas pu rassembler autant de monde dans nos réunions et donc réaliser le meilleur taux de participation de la région AuRa. Nous avons expliqué notre projet, nos ambitions pour une chambre d’agriculture renouvelée, à l’écoute des agriculteurs et qui prendra position autant de fois qu’il le faudra. Une chambre d’agriculture doit pouvoir peser de tout son poids dans les décisions et doit donner de la lisibilité aux exploitations agricoles. Demain nous saurons si les agriculteurs ont choisi de nous faire confiance.

Qu’est-ce que vous retiendrez de cet événement ?


Nous avons encore croisé des personnes impliquées et soucieuses de leur avenir : c’est une source de motivation, un encouragement. Je pense que les idées que l’on propose sont largement partagées. Nous sommes les seuls à avoir proposé des listes dans tous les collèges. En aucun cas il fallait délaisser les groupements, les anciens exploitants et les propriétaires. Nous prouvons notre capacité à créer une Chambre d’agriculture homogène et unie. Une Chambre d’agriculture qui aura à cœur de retourner dans les territoires, pour les faire revivre. Une Chambre d’agriculture qui va redéfinir un cap à l’agriculture du département.

Propos recueillis par Emilie Chantegrel

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Thomas Pannetier et Stéphanie Seguin devant une rangée de tabac Brun. Variété rustique, le Brun demande peu d’eau. Il possède une haute teneur en nicotine. Son stockage et séchage sont simplifiés.
Le tabac aussi mise sur le haut de gamme
Malgré les bouleversements qui ont impacté la filière tabacole ces dernières années, les planteurs du Puy-de-Dôme et de l’Allier…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole