Aller au contenu principal

Développer une approche alternative aux traitements antibiotiques

Les JA de l'intercanton d'Issoire ont organisé une formation pour se former à des modes de soins alternatifs sur les bovins.

Une dizaine de JA a suivi cette formation organisée, dans une salle de Sauxillanges, par les JA d'Issoire en collaboration avec la structure Solu'Nature et Proxiel.

Face aux évolutions des pratiques agricoles, et notamment à la réduction des antibiotiques, les JA de l'intercanton d'Issoire ont pris l'initiative de se former à de nouveaux modes de soins, plus alternatifs. Pour ce faire, ils ont organisé une formation, sur deux jours, avec Gilles Grosmond, un vétérinaire spécialiste du sujet avec l'appui des services de Solu'Nature, structure référente dans le développement et la mise en marchés de solutions naturelles alternatives aux traitements phytopesticides et antibiotiques.
Après être revenu sur les grands concepts de la santé des bovins, les formateurs ont incité les agriculteurs à développer une méthode d'approche différente en leur proposant des solutions alternatives aux traitements conventionnels. Ces dernières ne prétendent pas remplacer les antibiotiques mais permettent d'en diminuer l'usage. Comme en témoigne Quentin Jaffuel, administrateur JA « il est vrai que trop souvent quand une de nos bêtes est malade on cherche une solution du côté des antibiotiques et on ne pense pas que des produits comme les huiles essentielles ou les oligots-éléments peuvent suffire à régler le problème. Aussi, j'ai appris les soins et apports indispensables aux veaux pour un développement sain du bovin. L'alimentation est aussi primordiale pour renforcer le système immunitaire de nos bêtes. »
Les agriculteurs et les formateurs ont conjointement décidé de poursuivre la formation sur une troisième journée. Chaque participant va faire analyser un échantillon de poil de leurs vaches et le vétérinaire procédera à l'analyse des résultats. L'objectif étant d'identifier les carences et excès de chaque bête et de discuter ensemble des solutions qui peuvent être apportées.
Alexandre Rouvet, président des JA de l'intercanton d'Issoire, se réjouit de cette initiative : « Habituellement nous organisons plutôt des événements promotionnels c'est la première fois que nous proposions une formation à nos adhérents et ce fut une réussite : 10 participants et la volonté d'organiser une troisième journée. JA est un formidable outil pour défendre notre métier mais pas que, il nous permet d'organiser des actions pour en faire la promotion et de nous former pour une adaptation rapide aux nouvelles pratiques agricoles ».


Kim Tixier

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Sébastien Ramade, nouveau président de l’interprofession Saint-nectaire
« Notre force : l’union entre les différents acteurs de la filière »
Sébastien Ramade, producteur fermier de Saint-nectaire vient d'être élu président de l'Interprofession du Saint-nectaire (ISN) et…
Patrick Bénézit : « Une PAC qui maintient des agriculteurs nombreux et qui créé de l’économie »
Patrick Bénézit, agriculteur dans le Cantal et président de la Copamac¹, milite pour une PAC économique garante de la diversité…
Betteraves
Quelles cultures après la betterave ?
Les ex-betteraviers de la Limagne étudient avec leurs partenaires techniques les productions alternatives à la betterave ayant à…
Irrigation
Plan de relance et aléas climatiques : comment obtenir une aide ?
Le plan de relance agricole du gouvernement soutient les investissements d’équipements d’irrigation. Mais avant de déposer une…
Champs de blé face au Puy-de-Dôme
Surfaces et rendements céréaliers en baisse
En moins de cinq ans, le département du Puy-de-Dôme a perdu près de 8 000 ha de cultures, résultat d'une déprise agricole forte,…
Maître d'apprentissage et son apprentis
Phytos : ce que la séparation de la vente et du conseil a changé au 1er janvier
Les dispositions de la loi Egalim sur la séparation vente/conseil en phytos sont entrées en vigueur au 1er janvier 2021. Éléments…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole