Aller au contenu principal

FCO
« Désinsectiser dès maintenant tous les broutards »

L’ensemble du département du Puy de Dôme est en zone réglementée. La désinsectisation s’impose donc à tous les élevages. C’est le seul moyen de garantir la commercialisation des animaux

désinsectiser dès maintenant tous les broutards
La fièvre catarrhale ovine (FCO) continue sa progression, y compris dans le Puy-de-Dôme où un premier cas a été découvert le 15 novembre dernier dans un élevage bovins à Combronde. La prise de sang, qui a permis de découvrir le cas, a été demandée dans le cadre du réseau d'élevages sentinelles mis en place par le ministère de l'Agriculture, via la Direction départementale des services vétérinaires (DDSV) ; ce réseau permet de surveiller l'évolution de la maladie.
Depuis cette date, l'ensemble du département est en Zone réglementée (ZR) et une partie, située autour du foyer, est en Zone interdite (ZI).
« Mais que l'élevage soit en ZR ou ZI, la conduite sanitaire est la même. Il n y a pas de distinction entre les deux zones » indique Guy Cassagne. De fait, la gestion des mouvements d'animaux est identique dans les deux cas, à savoir : obligation de désinsectisation des animaux et des bâtiments suivie d'une prise de sang 28 jours avant le départ pour une sérologie, 14 jours avant le départ pour une virologie. « Il est extrêmement important de désinsectiser tous les broutards dès maintenant. C'est la garantie de pouvoir bénéficier des opportunités de commercialisation des animaux» insiste le directeur de l'EDE. Et les élevages situés hier en zone indemne et qui sont aujourd'hui classés en zone réglementée mesurent toute l'ampleur du problème. N'ayant pas procédé à la désinsectisation de leurs broutards, ils se retrouvent aujourd'hui dans l'impossibilité de les faire partir. « Ils doivent désinsectiser dès maintenant s'ils veulent pouvoir commercialiser leurs animaux ».
Après une mise en place difficile et mouvementée du règlement européen relatif aux échanges d'animaux, les mouvements commerciaux semblent avoir retrouvé un rythme régulier. Le désengorgement est progressif, y compris sur le département où les animaux retrouvent le chemin de l'exportation. Au 19 novembre, 22 000 broutards et 12 000 broutardes restaient à commercialiser, dont 75 % situés dans le nord du département.La collecte de sang s'organise

L'EDE du Puy-de-Dôme, la Chambre d'agriculture et le GDS ont mis en place une tournée quotidienne de ramassage des échantillons de sang des animaux destinés à l'export. 16 cabinets vétérinaires situés dans la zone nord du département, sont concernés par cette opération. Les échantillons de sang sont ramassés le matin et l'après-midi, et déposés au laboratoire départemental d'analyse vers 13 h et 17 h 30. Cette tournée a été élaborée en concertation avec l'ensemble des acteurs impliqués : les opérateurs commerciaux, les vétérinaires, le laboratoire et la DDSV . « L'objectif est, notamment dans le cadre de l'exportation de broutards, de faciliter le respect du délai des 7 jours entre le prélèvement sanguin et le départ de l'exploitation. On accélère ainsi les délais de transfert des échantillons sanguins auprès du laboratoire départemental et on favorise un retour rapide des résultats auprès des éleveurs » explique Guy Cassagne. L'opération a reçu le soutien du Conseil général qui prend en charge les frais de la collecte de sang jusqu'en décembre.
« La tournée reste pour le moment concentrée sur la zone nord du département parce que c'est là que se trouve la plus forte densité d'animaux à commercialiser. Mais elle pourra être élargie à la zone sud dès lors que le volume des échantillons le nécessitera » précise le directeur.
Un millier d'échantillons de sang ont été acheminés dans la première semaine de mise en place de la collecte. Mais ce nombre devrait progresser rapidement dans la mesure où depuis le 15 novembre dernier, le laboratoire d'analyse départemental est en capacité de réaliser des virologies en plus des sérologies (prise en charge des frais d'analyses par le Conseil général du Puy-de-Dôme).

 

 Les produits les plus adaptés à la désinsectisation


Recommander  l'usage des pyréthrinoïdes

 

ACADREX : Pulvérisation sur le dos (durée d'action 3 à 4 s.) 

BUTOX 7,5  : Pour - on (durée d'action 8 à 10 s.)

ECTOTRINE  : Pour - on  (durée d'action 7 à 8 s.)

VERSATRINE  : Pour - on  (durée d'action 4 à 6 s.)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne, mis en place par Mathieu Daim.
Une retenue d'eau qui fait désormais référence
Le premier projet individuel de réserve d'eau dans le Puy-de-Dôme est sorti de terre en Limagne. Il s'agit d'un ouvrage d'une…
Tableau de fermage du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021
Indice des fermages du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

L’indice des fermages pour le département du Puy-de-Dôme est constaté pour 2020 à la valeur de 105,33. Cet indice est…

Bâtiment d'élevage
Le projet bâtiment étape par étape
 Un projet bâtiment demande deux ans de reflexion, démarches administratives et construction avant que les premiers animaux n'en…
Forêt qui dépérit de Celle-sur-Durolle, au cœur des Bois Noirs
Les forêts de nos contrées se meurent
Les arbres dépérissent partout en France sous les effets du changement climatique et certaines essences historiques des massifs…
Visite d’exploitation l’après-midi du 6 mars à l'occasion de l'assemblée générale.
2020 : Carton plein pour le Syndicat Aubrac
Si 2020 fut pour les syndicats de races allaitantes une année blanche en termes d’actions promotionnelles, techniques ou festives…
Ravage de campagnols terrestres dans les prairies
La bromadiolone bannie dès le 20 décembre 2020
Par voie de communiqué, la Draaf Auvergne Rhône-Alpes confirme deux évolutions réglementaires majeures dans la lutte contre le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole