Aller au contenu principal

Des burkinabés sur les terres d’Auvergne

L’association a profité de l’évènement Sommet pour accueillir des représentants du Burkina Faso et leurs présenter les filières d’élevage et végétale de la région.

Sur le stand AFDI Auvergne-Rhône Alpes, François Heyraud a accueilli (de gauche à droite) Barry Yacouba, coordinateur des activités de l’Union nationale des mini laiteries et producteurs de lait du Burkina Faso, et Diallo Adama Ibrahim, président de l’Union.

Depuis 25 ans que le Sommet existe, les délégations étrangères se succèdent pour venir dé- couvrir le savoir-faire des éleveurs et de leurs filières. De la génétique aux techniques d’élevages, des conseils aux témoignages de producteurs, tout est à portée de main pour mieux comprendre l’élevage français.

L’Afdi, Agriculteurs français et développement international, profite chaque année de ce rendez-vous pour inviter les délégations étrangères des pays avec lesquels des projets sont mis en place.

Cette année, Afdi Auvergne recevait son partenaire d’intervention : l’Umpl-B (Union nationale des mini laiteries et producteurs de lait) du Burkina Faso. « Depuis plusieurs années, Afdi Auvergne apporte son soutien à cette organisation et fait venir ses représentants en France», explique le président François Heyraud. Dans le cadre de ses missions, Afdi s’est ainsi rendue deux fois au Burkina Faso pour d’une part identifier les besoins techniques, alimentaires, sanitaires et de formation des élevages laitiers et, d’autre part, apporter des solutions avec des financements adaptés à chaque action.

En retour, les représentants du Burkina Faso sont venus en Auvergne pour découvrir un large panel de filières d’élevage et végétale. « Ils ont visité des coopératives, des unités de transformation à la ferme et industrielles ; ils ont échangé avec divers professionnels et participé à un colloque sur le thème « innovation et progrès en agriculture, ici et là- bas » précise François Heyraud.

« Ces échanges avec AFDI Auvergne sont un accompagnement indispensable au développement de la production laitière locale » indique Diallo Adama Ibrahim, président de l’Union nationale des mini laiteries et producteurs de lait du Burkina Faso. Il explique : « Une mini laiterie est une unité artisanale qui collecte et transforme entre 50 et 300 litres de lait par jour. Elle est approvisionnée par des producteurs burkinabés produisant entre 2 et 20 litres de lait par jour… Créées par les femmes pour transformer le lait, ces mini- coopératives sont source de recettes utilisées pour les besoins des familles.»

Des techniques et des moyens de production bien différents de ceux déployés par les éleveurs laitiers auvergnats mais dont les finalités restent identiques selon Diallo Adama Ibrahim : «nous voulons tous vivre de notre production, où qu’elle soit ! ».

À propos de...

Engagé en faveur de l’agriculture familiale, Afdi met des compétences et des moyens à disposition des organisations paysannes partenaires dans les pays en développement afin de les accompagner dans la construction de leurs argumentaires politiques. Elle les aide à préparer les dialogues avec les Etats, sociétés civiles et organisations internationales. Afdi soutient leurs initiatives en coopérant exclusivement avec des organisations créées et gérées par des paysans et sensibilise le monde agricole et rural français au développement international.

Afdi Auvergne est en cours de fusion avec Afdi Rhône Alpes. Cette dernière est structurée avec plusieurs groupes qui œuvrent dans différents pays. «Notre difficulté aujourd’hui en Auvergne est de recruter des agriculteurs en activité qui veulent bien s’engager bénévolement dans cette aventure » regrette François Heyraud.

Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à contacter Afdi Auvergne Cité Régionale de l’agriculture à Aubière. Tel : 04 73 28 77 80 - Mail : afdi-auvergne@orange.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout L'Auvergne Agricole

Les plus lus

Alexandre Maffre est l'un des 20 céréaliers de Limagne a produire de la luzerne pour les producteurs de Saint-nectaire.
De la luzerne de Limagne pour les producteurs AOP de montagne
Les céréaliers de Limagne cultivent de la luzerne pour les éleveurs de montagne : le projet audacieux est porté collectivement…
Le secteur du Sancy a vu sa fréquentation touristique bondir cet été.
«Les touristes ont visité l'ensemble du Sancy »
Le Sancy a été plébiscité par les touristes étrangers et locaux durant l'été. Luc Stelly, directeur de l'Office du tourisme…
Jérôme Aubert, président de Sodiaal  section Nord  Massif central, sur son exploitation.
Sodiaal multiplie les investissements en 2019
L'assemblée générale de la section Nord Massif central de Sodiaal, statuant sur l'activité 2019, s'est tenue mercredi 9 septembre…
Rendez-vous jeudi 24 septembre dès 9 h 30 à l’INRAE de Laqueuille (Les Fumades), inscription au 04 73 65 92 69.
11ème édition de l’Herbe de nos Montagnes, jeudi 24 septembre à l’INRAE de Laqueuille
L’Herbe de nos Montagnes illustre la dynamique entre la recherche, le développement et les agriculteurs autour du thème de l’…
Déclaration de ruches - Campagne 2020
Chaque année, les apiculteurs sont invités à déclarer leurs colonies d'abeilles auprès de la DGAL du 1er septembre jusqu'au 31…
Claude Font, élu à la FNO en charge du dossier loup
Claude Font : «L’objectif fixé, c’est zéro attaque»
Premières tendances de prédation en 2020, projet gouvernemental de rehaussement du plafond de prélèvement, l’actualité autour du…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site de l'Auvergne Agricole
Consultez les revues de l'Auvergne Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Auvergne Agricole